POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

population

Le recensement reporté à la fin de l’année



Pour limiter les contacts, l’agent recenseur déposera le questionnaire papier dans la boîte aux lettres et ne le distribuera pas en mains propres. Le retour se fera par courrier. (Photo: Shutterstock)

Pour limiter les contacts, l’agent recenseur déposera le questionnaire papier dans la boîte aux lettres et ne le distribuera pas en mains propres. Le retour se fera par courrier. (Photo: Shutterstock)

En raison de la pandémie, le recensement de la population, prévu initialement le 1er juin, est reporté au 8 novembre 2021. Avec une organisation différente, permettant d’éviter au maximum les contacts.

Compte tenu de la situation sanitaire, le recensement général de la population, prévu à l’origine le 1er juin, est finalement reporté au 8 novembre, a fait savoir jeudi par communiqué le ministère de l’Économie.

Le recensement de la population – qui est réalisé par ménage et est assorti de l’obligation de répondre – est effectué tous les 10 ans par le Statec et les communes. Mais, pour limiter les contacts, l’agent recenseur déposera le questionnaire papier dans la boîte aux lettres et ne le distribuera pas en mains propres. Le retour se fera par courrier. Il sera par ailleurs possible de répondre de manière électronique via myguichet.lu. Et si l’agent recruteur ne pourra pas non plus aider les ménages à répondre, une ligne gratuite sera ouverte pour contacter le Statec.

Une conséquence du recensement, note le communiqué, est la possible évolution du nombre de membres des conseils communaux assignés à chaque commune, déterminé selon les résultats du recensement. Une disposition qui sera à l’avenir modifiée: à partir des élections communales de 2023, la détermination du nombre des membres du conseil communal sera effectuée «sur base de la population de résidence résultant des registres de la population», précise le ministère de l’Intérieur.