POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Revue de presse

Le rapport alarmant du Giec sur la montée des eaux



270309.jpg

Les auteurs du rapport indiquent que le réchauffement de l’océan a doublé depuis 1982. (Photo: Shutterstock)

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a lancé un nouveau signal d’alarme sur les impacts du réchauffement climatique sur les océans et la banquise.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) – organisme intergouvernemental ouvert à tous les pays membres de l’Onu – a présenté, mercredi, à Monaco, un nouveau rapport sur les impacts du réchauffement climatique sur l’océan et les parties de la Terre où l’eau est présente à l’état solide, dont la banquise.

Selon le Giec, le niveau des mers et océans monte deux fois plus vite, tout en se réchauffant. Ce qui résulte en une baisse de la production de l’oxygène et des poissons.

La réduction de la banquise en Arctique est sans précédent depuis 1.000 ans et pourrait être irréversible. Et la montée des eaux est un phénomène qui va s’inscrire dans le temps. Elle pourrait, dans le pire des scénarios, monter jusqu’à 1,10m à la fin du 21e siècle si rien n’est fait.

Les auteurs du rapport indiquent que le réchauffement de l’océan a doublé depuis 1982. Un constat alarmant, alors que les océans et les glaciers sont essentiels à la vie sur Terre.

Le Giec plaide donc à nouveau pour que soit respecté l’accord sur le climat de Paris , conclu en 2015 pour tenter de limiter le réchauffement climatique en dessous de deux degrés.

Après s’être mobilisés une nouvelle fois vendredi dernier, les jeunes seront à nouveau dans les rues ce vendredi  pour crier leur souhait de changement de politique… pour préserver la planète.