ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Vidéo de promotion

«Rap battle» pour le pavillon à Dubaï



Metaform Architects a confié à Yo Studio la réalisation d’une vidéo promotionnelle sur le pavillon à Dubaï vraiment différente de ce que l’on voit habituellement. (Illustration: Yo Studio – Metaform Architects)

Metaform Architects a confié à Yo Studio la réalisation d’une vidéo promotionnelle sur le pavillon à Dubaï vraiment différente de ce que l’on voit habituellement. (Illustration: Yo Studio – Metaform Architects)

C’est une vidéo pas comme les autres qui circule actuellement sur les réseaux pour promouvoir le pavillon luxembourgeois à l’Exposition universelle, à Dubaï. Metaform Architects a fait réaliser une vidéo qui s’inspire des «rap battles» pour communiquer sur le pavillon, le tout avec une bonne dose d’humour et en faisant passer les messages-clés du pavillon.

Afin de communiquer efficacement sur le pavillon luxembourgeois à l’Exposition universelle de Dubaï, Metaform Architects a passé commande à Yo Studio, bureau spécialisé en communication d’architecture mené par Étienne Duval, pour réaliser une vidéo promotionnelle du pavillon sous forme de clip de rap. Un clip bourré d’humour, de fraîcheur et de dérision… exactement ce qu’il faut pour marquer les esprits. Pour autant, tous les messages importants liés au pavillon et à son exposition sont placés: le ruban de Möbius, l’économie circulaire, les satellites, la diversité, l’ouverture, la Schueberfouer…

Étienne Duval s’était déjà fait remarquer il y a quelques années avec «Yo is more» , la version vidéo décapante de son CV envoyée à Bjarke Ingels, alors qu’il souhaitait rejoindre l’équipe du bureau BIG, ce qu’il a réussi à faire. Cette approche n’a pas échappé à Metaform Architects, qui lui a demandé de travailler avec eux pour concevoir ce clip promotionnel. Au travers de cette vidéo, les éléments-clés du pavillon sont énoncés et sont adressés au plus grand nombre grâce au choix du rap. Un choix de style musical qui n’est pas sans souligner une certaine colère de la part des architectes qui ont rencontré de nombreuses difficultés dans la réalisation et la mise en œuvre de ce pavillon. Mais le tout avec intelligence et un certain second degré.