POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Sécurité routière

Les radars de feux tricolores arrivent



La place de l’Étoile, lieu stratégique de la circulation dans la capitale, accueillera le premier radar de feux tricolores. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

La place de l’Étoile, lieu stratégique de la circulation dans la capitale, accueillera le premier radar de feux tricolores. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Un radar destiné au contrôle des franchissements de feux rouges est en cours d’installation place de l’Étoile, dans la capitale. Il devrait entrer en service au printemps prochain.

Un premier radar destiné à flasher les automobilistes qui brûlent un feu rouge est en cours d’installation aux abords de la place de l’Étoile, dans la capitale. Selon les informations de L’Essentiel, il devrait entrer en fonction au printemps prochain.

Le système fonctionne à partir d’un capteur placé dans la couche de revêtement de la route. Il envoie un signal au radar si une voiture franchit une ligne limite alors que le feu est rouge. Un double flash se déclenche afin de voir si la voiture s’est arrêtée au dernier moment ou si elle a vraiment franchi le feu.

Selon le ministère de la Mobilité, contacté par nos confrères, le nouveau radar ne visera que les franchissements de feux rouges, pas les feux orange. Les automobilistes sanctionnés se verront retirer deux points sur leur permis de conduire et devront s’acquitter d’une amende de 145 euros.

Deux autres radars de ce type devraient encore être installés avant l’été 2021, au Schlammestee et à Hollerich.