ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Kristina Rasmussen (Avocado, CEO)

«Une alimentation plus saine dans une vie agitée»



Kristina Rasmussen, CEO, militante de la vie saine (Photo: Annabelle Denham)

Kristina Rasmussen, CEO, militante de la vie saine (Photo: Annabelle Denham)

La jeune pousse Avocado.lu se lance dans la distribution alimentaire. Celle-ci est voulue saine et facilement intégrable au train de la vie active. Le point de vue de l’entrepreneur, Kristina Rasmussen, CEO.

Madame Rasmussen, vous venez de lancer l’activité d’Avocado.lu, quel est le business model? En quoi vous différenciez-vous de l'offre existante?

«Avocado permet une approche unique d’un style de vie sain au Luxembourg. D’une manière amusante et sans chichi, nous distribuons sur base d’inscription des cartons d’aliments bio avec les recettes et leurs ingrédients (en anglais ou en allemand, ndlr) pour cuisiner à la maison. Nous voulons que nos clients adoptent une alimentation plus saine qui s’intégrerait facilement dans leur train de vie, parfois agité.

Vous êtes une entreprise toute jeune, mais combien d'abonnés avez-vous? Quelles sont les principales difficultés rencontrées, en tant que jeune entrepreneur?

«Oui, nous avons commencé il y a quelques semaines. C’est pourquoi notre attention n’est pour le moment pas encore focalisée sur le nombre d’abonnements hebdomadaires, mais plus sur la construction d’une communauté fidèle, qui nous fait confiance. Nous ambitionnons la prestation d’un service novateur dès le début. J’adore cette partie du travail. Cela me rend d’autant plus satisfaite quand j’entends de la bouche d’un client qu’Avocado améliore sa vie quotidienne. Pour moi, ce sont des moments chers de l’entrepreneuriat.

Quels développements envisagez-vous pour la société, à un horizon d'un an environ?

 

«La vision d’Avocado est d’offrir un meilleur style de vie à notre communauté. Les Avocado Food Boxes sont la première étape de cette excitante aventure. Ce service va être étendu en termes de menus et de choix linguistiques. La communauté va continuer de grandir et l’envie d’apprendre sur la nourriture aussi. C’est pourquoi la prochaine étape est d’améliorer la conscience de l’alimentation de notre communauté. D’une manière tout aussi simple et amusante.»