COMMUNAUTÉS & EXPERTISES
MANAGEMENT

Marc Neuen (Linc)

«La compétence la plus importante est l’ouverture»



10x6_marc_neuen.jpeg

Pour Marc Neuen, «il y a d’innombrables meilleurs et pires souvenirs… on n’en finit jamais». (Photo: Étienne Delorme / archives)

Dans le cadre du «10x6 Serial entrepreneurs» organisé par le Paperjam Club le mercredi 25 janvier, l’un des orateurs, Marc Neuen (Linc), présente quelques réflexions sur son parcours d’entrepreneur.

Monsieur Neuen, qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat?

«Le fonctionnariat. Si, en effet… j’étais embarqué dans une carrière de fonctionnaire dans un poste qui, en plus, me plaisait bien. Mais lorsque la date de l’examen concours pour devenir fonctionnaire s’approchait je me suis dit que c’était probablement le point de non-retour. Je me suis donc posé la question de si je voulais m’aventurer sur cette voie, probablement pour le restant de ma vie professionnelle… et la réponse fut non. J’ai donc démissionné deux semaines avant la fameuse date pour me lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Quel est votre meilleur - ou pire - souvenir de votre vie d’entrepreneur?

«Dans une vie d’entrepreneur, il y a d’innombrables meilleurs et pires souvenirs… on n’en finit jamais. Ce que je retiens avant tout, c’est que, bon ou mauvais, les moments vécus sont toujours des moments très forts, intenses… qui justement vous donnent la sensation de vivre. Dans mon cours parcours d’employé j’ai connu des succès et des échecs, mais j’ai commencé à vraiment vivre les sensations professionnelles quand je suis devenu indépendant. Les moments difficiles vous touchent lourdement, autant que les moments de réussite vous prêtent un sentiment de quasi invincibilité. Sentir l’adrénaline dans les meilleurs comme les pires moments restera mon souvenir le plus marquant.

Quelles compétences professionnelles et humaines faut-il pour être un entrepreneur?

«Ça dépend quel type d’entrepreneur vous voulez être et quel est votre objectif ultime. Êtes-vous animé par l’argent, la reconnaissance d’autrui, la satisfaction personnelle…? Si vous êtes uniquement animé par le gain pécunier, les compétences nécessaires sont forcément différentes que si vous voulez améliorer le monde. Mais quoi qu’il en soit, je pense que la compétence la plus importante est l’ouverture: l’ouverture d’esprit, l’acceptation du changement, la capacité de penser 'out of the box'… Sans cette ouverture, quelle que soit votre motivation vous ne ferez pas long feu dans un monde qui change à une vitesse exponentielle.»

Les inscriptions au «10x6 Serial entrepreneurs» sont ouvertes sur le site du Paperjam Club.