POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Romain Schneider (Ministre de la Sécurité sociale, de la Coopération et de l’Action humanitaire, des Sports)

«Donner la meilleure image possible du Luxembourg»



romain_schenider_ld_archives.jpg

Comme chaque année, Romain Schneider rechargera les batteries durant deux semaines. (Photo: Luc Deflorenne / archives)

En cette période estivale, Paperjam a souhaité savoir ce qui compose l'agenda des membres du gouvernement, ce qu'ils retiennent de ce premier semestre et leurs grands objectifs pour le reste de l'année.

Monsieur le ministre, que signifie pour vous la période estivale? De quoi se compose votre agenda en mode «vacances»?

«La période estivale est la période pendant laquelle la politique nationale tourne à un rythme moins élevé que d’habitude. Elle permet également de profiter de l’occasion pour faire un bilan sur les travaux effectués pendant la première moitié de l’année et de refaire le planning jusqu’à la fin de l’année.

Je limiterai comme chaque année mon absence à deux semaines. Toutefois, aussi pendant cette période, le suivi de la politique nationale et internationale reste sur mon programme journalier.

Naturellement, cette période permettra également de recharger les batteries et de consacrer davantage de temps à la famille, à la pratique du sport et aux loisirs.

Que retenez-vous, dans les grandes lignes, de cette première partie de l’année?

«Sept mois très chargés. Des dossiers délicats à traiter, mais également des succès et résultats obtenus.

Je citerai pour la Coopération, le début de l’année européenne pour le développement ainsi que l’accord obtenu lors de la Conférence sur le financement du développement à Addis Abeba.

Pour le Sport, l’avancement de la construction du stade national de football.

Quant au dossier de la Sécurité sociale, le vote au Parlement des projets de loi sur le reclassement et les attributions du contrôle médical de la sécurité sociale. Par ailleurs, le début des consultations autour de l’assurance dépendance.

De plus, le début de l’année a été marqué par le travail préparatif en vue de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE. Maintes entrevues et consultations ont marqué cette préparation dans les différents ministères qui relèvent de ma compétence.

Quels seront vos grands objectifs pour la suite de l’année dans l’exercice de votre mandat?

«Avec beaucoup de collaborateurs engagés, j’essaierai de donner la meilleure image possible du Luxembourg lors de notre présidence.

À la Coopération, la clôture de l’Année européenne pour le développement et le Conseil informel des ministres chargés du Développement seront au rendez-vous.

Au ministère de la Sécurité sociale, un avant-projet de loi sur la réforme de l’assurance dépendance sera présenté. D’autres points du programme gouvernemental seront entamés et, dans les limites du possible, finalisés.

Au ministère des Sports, les travaux autour du stade national de football continueront et la préparation de nos sportifs pour les Jeux olympiques et para-olympiques 2016 à Rio se poursuivra et entamera sa dernière ligne droite.»