PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Pierre Oberlé (Senior business development manager à l’Alfi)

«Attirer de nouveaux acteurs est une priorité»



pierre_oberle_alfi.jpg

«Nous devons continuer à offrir aux gestionnaires d'actifs le meilleur accès à la distribution mondiale», indique Pierre Oberlé. (Photo: Alfi)

L’Alfi, qui prépare activement la Global Distribution Conference des 15 et 16 septembre, a récemment publié une nouvelle édition du Global Distribution Poster. Principaux enseignements avec Pierre Oberlé de l’Alfi.

M. Oberlé, si le Luxembourg demeure largement leader dans la distribution transfrontalière de fonds, quelles sont les Places - émergentes - qui pourraient devenir des concurrentes? 

«Luxembourg est en effet aujourd’hui le leader dans la distribution transfrontalière de fonds. Ce business model, le préféré des gestionnaires d’actifs, est en pleine croissance. En effet, un gestionnaire d’actifs voulant cibler des investisseurs dans, par exemple, 20 pays différents, a le choix entre créer un fonds dans chacun de ces pays ou alors créer un fonds dans un hub permettant de vendre ce même fonds dans ces 20 pays. C’est la solution la plus efficace et c’est exactement ce que Luxembourg offre: une plateforme pour vendre des fonds à des investisseurs à travers le monde.

Les fonds Ucits sont aujourd’hui les seuls pouvant être vendus dans plus de 70 pays dans le monde. Ces fonds transfrontaliers ne peuvent être créés que dans un pays de l’Union européenne, donc les principaux concurrents se trouvent en Europe. Luxembourg a aujourd’hui une part de marché de 67%, suivi de l’Irlande avec 20%. En Asie, plusieurs initiatives, à divers stades d’avancement, essayent de mettre en place des systèmes régionaux de passeports inspirés par le succès de Luxembourg et de Ucits.

Doit-on s’attendre à un changement dans les tendances en termes d’asset classes à l’avenir?

«Il nous est difficile de prévoir les tendances et évolutions des classes d’actifs dans le futur. De manière plus générale, on peut constater que notre centre de fonds est de plus en plus prisé pour des stratégies dites alternatives telles que le real estate, les hedge funds et le private equity. Cela s’explique en grande partie par les nouvelles opportunités offertes par la directive AIFMD. Nous constatons que de nouveaux gestionnaires d’actifs viennent à Luxembourg pour lancer ce type de produits.

Quels sont les éléments sur lesquels l’Alfi va travailler dans les prochains mois pour faciliter encore davantage la domiciliation de nouveaux fonds et l’établissement de ManCo?

«L’Alfi a présenté son plan d’ambition 2020 au printemps dernier. Ce plan présente des objectifs et des actions concrètes pour les atteindre. Attirer de nouveaux acteurs est bien évidemment une priorité reprise dans ce plan. Pour y arriver, nous devons continuer à offrir aux gestionnaires d'actifs le meilleur accès à la distribution mondiale, un profond réservoir de main-d’œuvre qualifiée et une infrastructure de service compétitive, une gouvernance d'entreprise exceptionnelle, un processus d'approbation et de surveillance efficace et efficient, ainsi qu’un cadre réglementaire et fiscal clair.»

ALFI Global Distribution conference 2015 - the number one autumn fund event! from ALFI on Vimeo.