LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Marché de l’art

Que voir à la Luxembourg Art Fair?



Dans les allées de la Luxembourg Art Fair 2019. (Photo: Paperjam)

Dans les allées de la Luxembourg Art Fair 2019. (Photo: Paperjam)

La quatrième foire d’art contemporain Luxembourg Art Fair a ouvert ses portes jeudi soir à Luxexpo. Paperjam est allé au vernissage pour découvrir cette nouvelle édition qui se déroule jusqu’au dimanche 8 décembre.

Le hall 8 de Luxexpo est investi par 90 galeries internationales présentant une large sélection d’œuvres en tout genre pour une foire qui se veut grand public, couvrant un large spectre de goûts et de tendances. Aussi, sur certains stands, les travaux présentés s’apparentent plus à de la décoration qu’à un travail artistique. Les amateurs d’art contemporain et collectionneurs auront certainement du mal à trouver leur bonheur, mais cette foire peut peut-être présenter l’avantage de commencer à familiariser un public non averti à la création.

Si on passe sans arrêter sa marche devant les stands qui présentent des Snoopy avec des cœurs, des chenilles en verre soufflé ou des tableaux de fesses légèrement vêtues de dentelles, on s’arrêtera plus volontiers sur certains stands qui présentent toutefois quelques pièces qui retiennent notre attention.

Un exemple de stand de la Luxembourg Art Fair 2019 (Photo: Paperjam)

1 / 2

Un exemple de stand de la Luxembourg Art Fair 2019 (Photo: Paperjam)

2 / 2

C’est le cas, par exemple, de la Galerie Goutal (stand 60) qui vient d’Aix-en-Provence. On peut y découvrir le travail photographique de Jean-Pierre Attal, les œuvres en papier de Matthew Shlian, le travail délicat de Ya Ké Shang ou les œuvres graphiques de Claire de Chavagnac-Brugnon.

Sur le stand de la Galerie Goutal, œuvre de Jean-Pierre Attal à gauche et œuvres de Pierre Vogel à droite  (Photo: Paperjam)

1 / 2

Sur le stand de la Galerie Goutal, œuvres de Ya Ké Shang à gauche et œuvres de Matthew Shlian à droite (Photo: Paperjam)

2 / 2

Juste à côté, à l’entrée de la foire, Bel-Air Fine Art (stand 28) présente des éditions de Jeff Koons avec Bernardaud, des éditions réalisées à quelque 2.300 exemplaires, «mais ce qui n’est pas tellement à l’échelle mondiale», tente de rassurer la galeriste.

Édition de Jeff Koons pour Bernardaud sur le stand de Bel-Air Fine Art. (Photo: Paperjam)

1 / 2

Édition de Jeff Koons pour Bernardaud sur le stand de Bel-Air Fine Art. (Photo: Paperjam)

2 / 2

Un peu plus loin, la galerie WOS a choisi de se présenter sur deux stands distincts (stand 47 et stand 51). L’un d’eux est exclusivement consacré à la présentation d’œuvres de Picasso, ou en lien avec lui. C’est ainsi qu’on pourra y découvrir une sélection de tirages photographiques d’Edward Quinn où apparaît l’artiste, mais aussi des lithographies, des céramiques et des œuvres sur papier.

En face, la même galerie présente une intéressante sélection d’œuvres d’Ernst Ludwig Kirchner, un ensemble d’œuvres sur papier d’expressionnisme allemand, un petit cabinet de Ben ou encore une œuvre de Niki de Saint Phalle.

Œuvre de Picasso sur le stand de la galerie WOS (Photo: Paperjam)

1 / 6

Photos de René Burri sur le stand de la galerie WOS (Photo: Paperjam)

2 / 6

Photos d'Edward Quinn sur le stand de la galerie WOS (Photo: Paperjam)

3 / 6

Œuvre de Niki de Saint Phalle et Ben sur le stand de la galerie WOS (Photo : Paperjam)

4 / 6

Ensemble de dessins de l'expressionnisme allemand sur le stand de la galerie WOS (Photo : Paperjam)

5 / 6

Œuvre tissée d’E. L. Kirchner sur le stand de la galerie WOS (Photo : Paperjam)

6 / 6

Enfin, signalons encore le stand de Panofsky Gallery (stand 14) qui vend des lithographies d’Henri Matisse, Alexander Calder, Joan Miró, Keith Haring et Roy Lichtenstein, ou encore celui de la galerie Joël Guyot/Vladimir Rustinoff (stand 16) qui propose des lithographies de Keith Haring, Bernard Buffet, Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol.

Vendredi de 16h à 22h, samedi de 10h à 19h, dimanche de 10h à 19h. Tarif: 10 euros. Entrée Sud, hall 8, www.luxartfair.com .