LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être

Du fonds pour la forme

Qu’est-ce qui fait courir Laurent Mertz?



Au taquet pour défendre les droits des employés du secteur de la finance, le secrétaire général de l’Aleba court trois fois par semaine. Une discipline qui lui permet de maintenir le niveau d’énergie nécessaire à ses différentes missions.

Qu’est-ce qui fait courir Laurent Mertz ? A priori le besoin de rester en forme malgré une vie trépidante.

Fortement impliqué dans le combat syndical pour défendre les employés de la place financière, cet Arlonais de 44 ans a pris conscience de son manque d’activité physique il y a une dizaine d’années et de la nécessité de le pallier.

Depuis, il s’astreint à une certaine discipline et tâche, autant que possible, de courir une trentaine de kilomètres par semaine, répartis sur trois séances. Des entraînements qu’il admet apprécier faire seul et plutôt sur route pour pouvoir profiter de la plus grande vitesse qu’elle offre.

Il aurait pu choisir un autre sport. Mais le jogging offrait la facilité de pouvoir se pratiquer en tout temps avec une simple paire de chaussures. Depuis, il y a pris goût. «Si une réunion m’empêche d’assurer la séance que je m’étais fixée, je la reprogramme le jour même», admet-il.

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Running, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité du running au Luxembourg. Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.