LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être & Sport

Sport et travail

Qu’est-ce qui fait courir Jean-Nicolas Montrieux?



Entré chez Inowai en 2010, Jean-Nicolas Montrieux vient d’en prendre la direction générale. Peut-on être patron et runner assidu? Associant course de fond et travail intensif depuis huit ans, il nous livre ses recettes pour assurer cet équilibre.

Jean-Nicolas Montrieux (39 ans),  récemment nommé managing director de la société immobilière Inowai, est un homme en forme. Ayant commencé la course à pied un peu par hasard il y a huit ans, il s’astreint très régulièrement à des séances d’une dizaine de kilomètres, tôt le matin, avant de se rendre au bureau, généralement dans le parc de la Pétrusse tout proche.

Chaque semaine, il avale ainsi une cinquantaine de kilomètres, voire plus lorsqu’il prépare une compétition. Après avoir couru trois fois l’ING Night Marathon, il aimerait désormais pouvoir se tester sur un trail longue distance.

Sportif dans l’âme, il pratique aussi le vélo lorsque son agenda la permet. En 2018, il avait d’ailleurs fait partie d’une équipe de professionnels de l’immobilier luxembourgeois partis à Cannes rejoindre le Mipim sur leurs deux-roues pour récolter des fonds pour la lutte contre le cancer.

C’est d’ailleurs lors de cette même grand-messe de l’immobilier qu’il a découvert les plaisirs du running. Venu avec une paire de chaussures de course pour pratiquer son entraînement en salle, il n’avait pas trouvé de salle de fitness disponible et s’était finalement dit: «Pourquoi pas la course?»

Depuis, il ne se pose plus la question, comme il nous le raconte dans l’interview vidéo que nous lui consacrons.

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Running, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité du running au Luxembourg.  Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien .