ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Gros plan sur les microentrepreneurs (2/9)

La pub low cost, version Caviggia



296509.jpg

Alain Caviggia veut permettre l’accès à la création publicitaire aux sociétés qui en ont moins les moyens. (Photo: Impact Studio)

Depuis plus de trois ans, l’entreprise luxembourgeoise de microcrédit Microlux soutient financièrement des petits entrepreneurs, auxquels nous consacrons une série de portraits. Pour le publicitaire Alain Caviggia, une nouvelle aventure vient de démarrer en solitaire en visant les PME.

Concepteur publicitaire, Alain Caviggia (55 ans) a longtemps travaillé en Belgique dans le milieu de la communication avant de s’expatrier au Luxembourg il y a quatre ans. En janvier dernier, il se retrouve sans travail et, donc, face à un choix. «J’aurais pu attendre qu’on vienne me chercher, mais le marché s’est rétréci en termes d’offres d’emploi», précise-t-il.

En fin de compte, il fait le choix de lancer sa propre société, convaincu que travailler seul offre plus de liberté et permet plus de créativité que dans une société hiérarchisée. «Grâce à l’Adem, j’ai pu suivre un programme destiné aux personnes qui veulent se lancer comme entrepreneur. C’est également l’Adem qui m’a mis sur la piste de Microlux.»

En évitant les intermédiaires, je peux proposer des productions à des coûts nettement moins importants qu’une grande agence.

Alain Caviggia,  fondateur,  Impact Studio

Le prêt accordé par la société de microfinance lui a permis de louer un local, d’investir dans du matériel de production de vidéo et d’engager une fiduciaire pour créer sa société, Impact Studio.

La nouvelle aventure a donc pu démarrer début octobre 2019 pour la petite agence qui entend se spécialiser dans le visuel et l’audiovisuel et qui visera, notamment, le marché des PME. «J’ai positionné Impact Studio en tant qu’agence low cost, explique Alain Caviggia. En évitant les intermédiaires, je peux proposer des productions à des coûts nettement moins importants qu’une grande agence.»

Spécialiste de la production, il collabore déjà avec un photographe qui assure la partie visuelle afin de pouvoir proposer le concept et sa production. «Notre objectif est vraiment de réaliser des produits hautement créatifs pour des annonceurs qui n’en ont pas vraiment les moyens.»