ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Produit à partir de déchets

Un projet pilote avec un biocarburant renouvelable



Arthur Welter Transports et Bolloré Logistics Luxembourg ont sollicité la filiale de TotalEnergies au Luxembourg pour l’installation de pompes «Total HVO100» sur le centre routier sécurisé (CRS) à Bettembourg. (Photo: Christophe Steichen/Total Luxembourg)

Arthur Welter Transports et Bolloré Logistics Luxembourg ont sollicité la filiale de TotalEnergies au Luxembourg pour l’installation de pompes «Total HVO100» sur le centre routier sécurisé (CRS) à Bettembourg. (Photo: Christophe Steichen/Total Luxembourg)

Arthur Welter Transports et Bolloré Logistics Luxembourg sont à l’origine d’un projet pilote qui alimentera les véhicules du pôle multimodal de Bettembourg en carburant renouvelable.

«Ce nouveau service que nous lançons avec nos partenaires Arthur Welter Transports et TotalEnergies au Luxembourg répond aux exigences de nos clients, qui sont de plus en plus nombreux à vouloir opter pour des solutions logistiques plus vertueuses. D’autres liaisons (Amsterdam, Francfort, etc.) seront bientôt proposées», a expliqué Marc Hansen, directeur du hub de Luxembourg chez Bolloré Logistics, lors d’une conférence de presse organisée mardi 8 juin au pôle multimodal de Bettembourg.

Arthur Welter Transports et Bolloré Logistics Luxembourg ont en effet sollicité la filiale de TotalEnergies au Luxembourg pour l’installation de pompes «Total HVO100» sur le centre routier sécurisé (CRS) à Bettembourg. «Ce biocarburant produit à partir de matières premières végétales, 100% renouvelable, vise à réduire les émissions de CO2 des véhicules jusqu’à 90% en comparaison avec un carburant de référence», explique le communiqué de presse y relatif. Le HVO (hydrotreated vegetable oil) est produit à partir de différentes matières premières biosourcées, de résidus et de déchets.

Un «manque d’incitations financières»

Ce projet pilote alimentera une navette qui effectuera trois fois par semaine les trajets au départ de l’aéroport de Luxembourg-Findel vers celui de Paris-Roissy CDG. C’est Total qui est à l’origine également du premier vol d’Air France Paris-Montréal avec du biocarburant , il y a quelques semaines.

La direction d’Arthur Welter Transports explique de son côté être «déterminée à limiter son impact environnemental, malgré le manque d’incitations financières pour les sociétés qui optent pour cette source d’énergie plus durable». «Les accises sur le carburant renouvelable étant les mêmes que celles appliquées au diesel standard, et le prix du carburant renouvelable étant plus élevé, l’incitation financière de la part du régulateur envers ce nouveau carburant fait défaut (y compris la taxe CO2)», ajoute le communiqué du groupe luxembourgeois.