POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Banque d’Angleterre

Prévisions plus sombres pour l’économie britannique



304128.jpg

La Banque d’Angleterre n’est pas optimiste pour l’économie britannique. (Photo: Shutterstock)

La Banque d’Angleterre a revu la croissance à la baisse pour les trois prochaines années à la veille du Brexit. Elle maintient par contre les taux d’intérêt.

Le Comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre a salué le Brexit à sa manière, en revoyant à la baisse ses prévisions de croissance pour les trois prochaines années.

Réuni ce jeudi 30 janvier, le Comité table sur une croissance de 0,8% pour cette année (contre 1,2% précédemment). Il prévoit 1,4% en 2021 et 1,7% l’année suivante.

Les taux inchangés

La Banque d’Angleterre n’a par contre pas souhaité toucher au niveau actuel des taux d’intérêt. Ceux-ci sont maintenus au taux de 0,75%.

L’institution explique que la remontée du moral des entreprises depuis l’officialisation du Brexit, et donc de la fin de la longue période d’incertitude, pouvait justifier un statu quo.

Cette réunion de janvier était la dernière de l’ère du gouverneur Mark Carney. Le 16 mars prochain, le Canadien sera remplacé par Andrew Bailey au poste de gouverneur. Ce dernier est actuellement le patron de la Financial Conduct Authority, le régulateur du secteur financier britannique.