ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Covid-19

Prêtes à vacciner, des entreprises dans l’attente



Plusieurs entreprises luxembourgeoises ont les capacités organisationnelles pour participer à la campagne de vaccination, selon Carlo Thelen. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Plusieurs entreprises luxembourgeoises ont les capacités organisationnelles pour participer à la campagne de vaccination, selon Carlo Thelen. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

La vaccination sur son lieu de travail ne semble pas prévue pour le moment, selon la Direction de la santé. Pourtant, plusieurs entreprises se disent motivées à participer à la campagne, afin de l’accélérer.

La vaccination est-elle trop lente au Grand-Duché par rapport à celle de ses voisins? Plusieurs citoyens dénoncent ce fait, le gouvernement s’en défend. Pour gagner en efficacité, certains pays ont démarré la vaccination contre le Covid-19 en entreprise pour les personnes considérées comme prioritaires, comme la France .

Au Luxembourg aussi, «je pense qu’il y aurait un moyen d’aider le gouvernement, au travers des entreprises, pour accélérer la cadence», affirme Carlo Thelen , directeur de la Chambre de commerce. Il se dit insatisfait de l’avancée de la campagne de vaccination, et surpris, étant donné «l’efficacité du Large Scale Testing».

Selon lui, beaucoup d’employeurs seraient prêts à y participer. «Beaucoup d’entreprises ont les capacités pour le faire, elles ont de grands sites, une expérience grâce à la vaccination annuelle contre la grippe…»

Cela pourrait permettre une réouverture ou une meilleure reprise économique pour des secteurs touchés par la crise sanitaire. Carlo Thelen pense aussi à une solution pour «être plus mobile à l’international». Et au gain de temps pour les salariés, qui n’auront pas besoin de se rendre au centre de vaccination.

Une question reste «à solutionner», souligne-t-il. «Il est difficile pour une entreprise de dire qu’elle ne peut vacciner que les salariés résidents.»

L’idée d’un drive sur le parking du Findel

Plusieurs entreprises  interrogées en début d’année  se disaient prêtes à vacciner, mais attendaient le feu vert du gouvernement. La situation n’a pas évolué aux CFL. La société ferroviaire indique: «Actuellement, nous ne disposons pas de nouvelles informations ou d’instructions de la part du ministère de la Santé. Nous sommes néanmoins préparés à mettre en place rapidement une telle campagne au sein des CFL, dès que notre participation sera requise.»

De même pour Luxair. «Nous sommes prêts, nous faisons ce que nous pouvons», réaffirme Gilles Feith , CEO de la compagnie aérienne. Il imagine un drive de vaccination sur le parking de l’aéroport pour ses salariés. Mais déplore le manque de réaction du gouvernement à ce sujet. «Cela avance trop doucement. Pour notre industrie, il est crucial qu’une majorité de personnes se fassent vacciner.»

Rien n’est encore prévu

En coopération avec l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL), la Chambre de commerce prépare une liste de propositions concrètes au gouvernement. Carlo Thelen se dit «confiant» pour la suite des échanges.

En attendant, Thomas Dentzer, responsable de la stratégie à la Direction de la santé, affirme: «Pour le moment, nous ne pensons pas à la vaccination en entreprise. Nous n’avons pas pris l’option de vacciner par groupe de travail, mais plutôt en fonction de l’âge et de vulnérabilité, en mettant en place les six différentes phases de vaccination. Nous pouvons imaginer que, dans le futur, quand cette vaccination sera plus simple et que des médecins traitants pourront l’effectuer, la donne pourra changer.»