LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être

Natur&Ëmwelt

Préparer son potager en favorisant la biodiversité



Un jardin avec une biodiversité riche attire non seulement des pollinisateurs, importants pour une bonne récolte, mais aussi des prédateurs naturels des espèces considérées comme nuisibles, explique Natur&Ëmwelt. (Photo: Shutterstock)

Un jardin avec une biodiversité riche attire non seulement des pollinisateurs, importants pour une bonne récolte, mais aussi des prédateurs naturels des espèces considérées comme nuisibles, explique Natur&Ëmwelt. (Photo: Shutterstock)

Alors que l’hiver prend fin et que les températures remontent, il est temps de préparer son potager. Or, il est possible d’améliorer ses récoltes tout en favorisant la biodiversité, rappelle Natur&Ëmwelt, notamment en accueillant les pollinisateurs.

Après l’hiver, les températures remontent tout doucement, ce qui signifie, pour les jardiniers, que le travail recommence: préparer les parterres, planter les semences d’oignons, de carottes, de panais, de salsifis noirs, de blettes, etc. Mais sachez que vous pouvez faire bien plus, non seulement pour améliorer vos récoltes, mais aussi pour sauvegarder l’environnement.

Un jardin avec une biodiversité riche attire non seulement des pollinisateurs, importants pour une bonne récolte, mais aussi des prédateurs naturels des espèces considérées comme nuisibles.

Les pollinisateurs les plus connus, comme les abeilles et les bourdons, sont déjà à la recherche de nourriture. Mais une multitude d’autres existent. Saviez-vous que les guêpes et les mouches (de la famille des Syrphidae) jouent également un rôle important dans la pollinisation?

Vous pouvez aider ces pollinisateurs en leur fournissant de nombreux arbustes et fleurs différents, de préférence indigènes, afin d’assurer un approvisionnement continu en fleurs tout au long de l’année. Par ailleurs, il est également important que les abeilles sauvages trouvent des sites de nidification à proximité, comme du bois mort, un hôtel à insectes ou un endroit tranquille dans le jardin pour nicher dans le sol.

D’utiles prédateurs

Les guêpes jouent aussi un rôle important en tant que prédateurs d’insectes. Ainsi, tout comme les oiseaux (moineaux, mésanges, rouges-gorges), elles permettent de réguler les populations d’insectes nuisibles (coléoptères, papillons, mouches).

Et pour attirer les oiseaux, il suffit de leur proposer des possibilités de nidification. Ils ont besoin de haies, d’arbres et de buissons pour se cacher et se protéger des intempéries. De plus, vous pouvez leur proposer des nichoirs.

Pour plus d’informations, consultez nos brochures.

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Green, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité verte au Luxembourg.  Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.