ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Bilan automobile 

Le premium allemand a tenu la route en 2021



En deux ans, les nouvelles immatriculations de voitures électriques ont progressé de 371,5%. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

En deux ans, les nouvelles immatriculations de voitures électriques ont progressé de 371,5%. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Avec 44.372 nouvelles immatriculations en 2021, le marché automobile luxembourgeois a fini en recul de 1,8% sur un an, et en recul de 19% par rapport à 2019. Pour autant, certaines marques ont réussi à progresser; les allemandes, notamment.

À l’occasion du mois de décembre dernier, 3.232 nouvelles immatriculations ont été enregistrées par la Société nationale de circulation automobile (SNCA). Si le constat est plus réjouissant que les 3.127 nouvelles immatriculations de décembre 2019, il n’aura pas sauvé l’année 2021 .

Sur l’ensemble de l’année dernière, la SNCA a enregistré 44.372 nouvelles immatriculations. C’est 817 de moins qu’en 2020, et surtout 10.639 de moins qu’en 2019 sur la même période. Au Luxembourg, le prix moyen d’une voiture neuve tourne autour des 30.000 euros. On peut donc estimer à plus de 300 millions d’euros le manque à gagner au niveau des ventes de voitures neuves.

Il faut d’ailleurs remonter à 2003 pour trouver une année affichant moins de 44.000 nouvelles immatriculations. «Après une année 2020 marquée par les confinements et un recul de 17,85% des nouvelles immatriculations, nous avions espéré connaître une certaine reprise en 2021. Mais au lieu de cela, nous avons connu la pénurie des puces électriques, entraînant une crise supplémentaire sur le marché de l’automobile», a déploré Philippe Mersch, président de la Fedamo, à l’occasion de la présentation de la 58 e  édition de l’Autofestival .

Les allemandes progressent, Renault plonge

Au niveau des marques, Volkswagen reste en tête du classement des nouvelles immatriculations, avec 5.168 unités enregistrées par la SNCA. La marque allemande a même réussi à progresser de 1,15% par rapport à 2020. Mais par rapport à 2019, une année sans Covid-19, c’est un recul de 23,21%.

Une tendance partagée par les autres marques allemandes. Mercedes, deuxième du classement des nouvelles immatriculations avec 4.489 unités en 2021, affiche une progression de 7,34% par rapport à 2020, mais un recul de 15,66% par rapport à 2019. Idem du côté de BMW. Avec 4.372 unités l’année dernière, c’est une progression de 3,95% par rapport à 2020, mais un recul de 10,46% par rapport à 2019. Audi, qui affiche une progression de 2,03% l’année dernière, accuse également un recul de 6,9% par rapport à 2019.

La situation est moins uniforme du côté des marques françaises. En 2021, Renault affiche un recul de 30,64% de ses nouvelles immatriculations par rapport à 2020. C’est d’ailleurs la plus forte chute avec Dacia (-33,54%) au sein des principales marques vendues au Luxembourg. Par rapport à 2019, la marque au losange affiche même un terrible recul de 51,7% de ses nouvelles immatriculations.

A contrario, Peugeot et Citroën s’en sortent mieux, puisque les deux marques françaises ont progressé de 19,25% et de 4,47% en 2021 par rapport à 2020. En comparaison avec 2019, Peugeot affiche un recul de 17,6%, et Citroën un recul de 24%.

Le boom de l’électrique

En l’espace de deux ans, le nombre de voitures électriques a grimpé en flèche. En 2019, la SNCA avait enregistré seulement 986 nouvelles immatriculations roulant uniquement à l’électricité. En 2021, la SNCA en a enregistré 4.649. Soit une progression de 371,5%.

Même constat du côté des motorisations hybrides. Les nouvelles immatriculations de véhicules hybrides non rechargeables sont passées de 2.245 en 2019 à 7.224 en 2021. Sur la même période, les hybrides rechargeables sont passées de 913 unités à 4.443.

À l’inverse, en deux ans, le nombre de nouvelles immatriculations propulsées à l’essence est passé de 27.837 à 16.839 unités.

Pour ce qui est des véhicules roulant au diesel, ils ont diminué de plus de moitié, en passant de 23.022 nouvelles immatriculations en 2019 à 11.194 unités l’année dernière.