ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Automobile

Première obligation verte de Volvo Cars



Volvo Cars a l’ambition de vendre 50% de modèles électriques d’ici 2025. Mais son plan concerne également son réseau de fabrication, de distribution et d’approvisionnement. (Photo: VolvoCars)

Volvo Cars a l’ambition de vendre 50% de modèles électriques d’ici 2025. Mais son plan concerne également son réseau de fabrication, de distribution et d’approvisionnement. (Photo: VolvoCars)

Volvo Cars a annoncé, mercredi soir, le succès de sa première obligation verte à la Bourse de Luxembourg. 500 millions d’euros qui seront utilisés pour prendre un virage qui va bien au-delà de la seule fabrication de véhicules électriques.

«Je suis très heureuse que nous ayons placé avec succès notre première obligation verte», a déclaré la directrice financière du groupe, Carla de Geyseleer. «La communauté financière a un rôle essentiel à jouer dans le soutien du développement durable, y compris la transition vers une économie sobre en carbone. À cet égard, il est très encourageant de constater l’intérêt des investisseurs pour nous aider à électrifier notre flotte et à réaliser nos ambitions climatiques.»

L’obligation verte de 500 millions d’euros, cotée à la Bourse de Luxembourg, a été souscrite cinq fois.

Le constructeur suédois a annoncé, l’an dernier, prendre un virage «vert» afin de devenir climatiquement neutre d’ici 2040. Le plan va bien au-delà de la seule fabrication de véhicules électriques, indique le groupe dans un communiqué, et s’intéressera aux émissions dans son réseau de fabrication et ses opérations, dans sa chaîne d’approvisionnement et dans le recyclage des matériaux.

Dans une première étape, l’entreprise vise à réduire son empreinte carbone sur le cycle de vie par voiture de 40% entre 2018 et 2025, ce qui veut dire une réduction de 50% des émissions d’échappement par voiture, de 25% par voiture pour les émissions «opérationnelles», et une autre réduction de 25% par voiture pour la chaîne d’approvisionnement.