PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

17 milliards d’euros

La première obligation sociale de l’UE au Lux Green Exchange



Le CEO de la Bourse, Robert Scharfe, accueillera ce mardi le commissaire européen au Budget, Johannes Hahn, pour lancer la première obligation sociale de l’UE. (Photo: Matic Zorman/archives)

Le CEO de la Bourse, Robert Scharfe, accueillera ce mardi le commissaire européen au Budget, Johannes Hahn, pour lancer la première obligation sociale de l’UE. (Photo: Matic Zorman/archives)

La Bourse de Luxembourg listera aujourd’hui la première obligation sociale de la Commission européenne. D’un montant total de 17 milliards d’euros, elle s’intègre dans le programme Sure, qui vise à soutenir les efforts des États dans la lutte contre le Covid-19.

Ce mardi 27 octobre, sur le coup de 11h, le commissaire européen au Budget, Johannes Hahn, et le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel  (DP), lanceront officiellement la cotation de la toute première obligation sociale émise par la Commission européenne. Et, pour cette opération à 17 milliards d’euros, c’est la plateforme Luxembourg Green Exchange de la Bourse de Luxembourg qui a été choisie.

Cette émission intervient dans le cadre du programme «Sure» mis en place par la Commission européenne dans le cadre de son programme d’urgence de lutte contre le Covid en avril dernier.

Intégré au plan d’urgence de 540 milliards d’euros , Sure vise à fournir des prêts aux États membres pour un montant total de 100 milliards d’euros afin de leur donner les moyens de mettre en place des mesures destinées à protéger l’emploi (chômage partiel ou mesures similaires) ou des mesures en matière de santé, essentiellement sur le lieu de travail.

17 milliards d’euros

Cette première obligation lancée la semaine dernière par la Commission européenne est d’un montant total de 17 milliards d’euros. Elle se décompose en deux tranches: une première tranche de 10 milliards d’euros d’une maturité de 10 ans et une seconde de 7 milliards d’euros d’une maturité de 20 ans.

Preuve de l’intérêt du marché pour des obligations soutenables, celle-ci a été sursouscrite 13 fois avec une demande qui a donc dépassé 233 milliards d’euros.

Plus tôt ce mois, la Commission européenne a établi un cadre pour ses obligations sociales avec le support de l’association Social Bond Principles. Ce cadre a également reçu l’approbation de Sustainalytics, une société qui évalue la durabilité des sociétés cotées.