ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Magrid parmi 40 start-up

Première luxembourgeoise aux World Summit Awards



Ses études terminées, Tahereh Pazouki poursuit son projet: Magrid, une solution d’apprentissage des mathématiques où disparaissent les problèmes linguistiques. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Ses études terminées, Tahereh Pazouki poursuit son projet: Magrid, une solution d’apprentissage des mathématiques où disparaissent les problèmes linguistiques. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Pour la première fois, une start-up luxembourgeoise fait partie des 40 sélectionnées pour les World Summit Awards. Magrid est une solution d’apprentissage des mathématiques lancée dans l’incubateur de l’Université du Luxembourg.

«2021 started with a fantastic news here…» Un tout petit post, tout en modestie, a suffi à Tahereh Pazouki pour annoncer sur Linkedin que son application faisait partie de la liste des 40 start-up retenues cette année par les World Summit Awards , compétition qui récompense les entrepreneurs en phase avec les Objectifs du millénaire pour le développement des Nations unies.

350 projets de 182 pays participaient à ce concours mondial et transparent pour tenter de résoudre, avec la technologie, les problèmes du 21e siècle. Les 40 vainqueurs se retrouveront au WSA Global Congress pour pitcher leur produit.

Magrid est une solution d’apprentissage des mathématiques qui s’affranchit de la question linguistique et qui a été lancée par une chercheuse de l’Université du Luxembourg, Tahereh Pazouki, devenue entrepreneur à temps plein depuis la fin de son cursus l’été dernier. 800 écoles luxembourgeoises utilisent Magrid et de nombreux autres pays l’avaient contactée pour pouvoir l’implémenter chez eux, comme le Brésil, l’Inde ou le Portugal.