ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Fintech

Premier moteur de traduction ESG lancé par Lingua Custodia



Avec le moteur de traduction ESG, Olivier Debeugny ajoute une nouvelle carte à la mode aux compétences de Lingua Custodia. (Photo: Matic Zorman/Archives Maison Moderne)

Avec le moteur de traduction ESG, Olivier Debeugny ajoute une nouvelle carte à la mode aux compétences de Lingua Custodia. (Photo: Matic Zorman/Archives Maison Moderne)

Au rythme où se développe la dimension ESG dans la finance, il était évident que la fintech spécialisée dans la traduction automatique de documents financiers devait aussi pouvoir s’occuper de ces documents. C’est chose faite, annonce Lingua Custodia, dans un communiqué.

«Les institutions financières produisent aujourd’hui une grande quantité de documents et de contenus sur les thématiques ISR et ESG, et leurs besoins de traduction sont croissants», explique Olivier Debeugny, CEO de Lingua Custodia. «Le sujet s’avère particulièrement complexe dans le sens où nous devons travailler sur un vaste champ lexical. Le lancement de ce premier moteur de traduction automatique ultra-spécialisé en ESG réussit à répondre à ce défi et constitue, à ce titre, un réel atout pour les acteurs financiers, en particulier dans le cadre de l’entrée en vigueur de la réglementation SFDR qui impose de nouvelles règles en matière de transparence. Nos clients ont ainsi accès à un moteur capable de traiter de la façon la plus pertinente possible des contenus ESG de toute nature.»

Depuis le début de l’année, ses équipes travaillaient sur un prototype permettant de comparer le vocabulaire – en anglais – de deux documents selon les glossaires de référence du Global Reporting Initiative.

Alimenté par des données ISR (Investissement socialement responsable) et ESG en provenance de multiples sources d’informations, ce premier moteur ESG permet une traduction 100% automatique – du français vers l’anglais et de l’anglais vers le français – sur Verto, la plateforme web de Lingua Custodia qui regroupe l’intégralité de leurs moteurs spécialisés en finance.

L’outil est accessible directement comme un logiciel sur la plateforme de Lingua Custodia ou comme une API au bénéfice des plateformes existantes de l’industrie.

La fintech hébergée à la Lhoft travaille en neuf langues sur les autres types de documents (anglais, allemand, chinois, espagnol, français, italien, japonais, néerlandais et portugais) et devrait donc étendre la traduction ESG à d’autres paires de langues prochainement.