POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Nouvel organe

Un premier Conseil national de la productivité



276261.png

Les membres réunis autour du vice-Premier ministre et ministre de l’Économie, Étienne Schneider, qui a présidé la séance. (Photo: Ministère de l’Économie)

Le Conseil national de la productivité a tenu sa réunion constituante au ministère de l’Économie ce lundi.

Critiqué à ses débuts , le Conseil national de la productivité – émanant d’une volonté européenne – a pour mission de suivre et évaluer les évolutions dans le domaine de la productivité au Luxembourg.

Le nouvel organisme est composé d’experts «dans le domaine de la mesure et de l’analyse de la productivité du travail, du capital et des ressources naturelles issus du monde académique luxembourgeois aussi bien qu’européen, du monde de l’entreprise ainsi que du mouvement syndical», précise le communiqué du ministère de l’Économie.

Ces experts effectueront des recommandations en toute indépendance à l’Observatoire de la compétitivité et au Statec en vue de l’élaboration, chaque année, d’un rapport qui fait le diagnostic et l’analyse de la productivité du Luxembourg.

La composition du Conseil national de la productivité est la suivante:

Président:

Serge Allegrezza , chargé de la direction de l’Observatoire de la compétitivité.

Vice-présidents:

Jean-Claude Reding, ancien président de la Chambre des salariés;

Michel Wurth , ancien président de la Chambre de commerce.

Membres:

Arnaud Bourgain, Université du Luxembourg;

Patrick Lenain, Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE);

Aline Muller , Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (Liser);

Marc Niederkorn, McKinsey

Chiara Peroni, Statec

Michel-Edouard Ruben, Fondation Idea

Paul Schosseler, +ImpaKT Luxembourg

William Telkes, Banque et caisse d’épargne de l’État (BCEE)

276258.png

Les membres du Conseil national de la productivité. (Photo: Ministère de l’Économie)