POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

entre la host et DDG

Premier accord conclu dans le cadre du projet EU-Tribe



252844.jpg

Karin Schintgen, CEO de la House of Startups, et Alexander Fridhi, CEO de DDG (au premier plan) ont signé un accord de coopération dans le cadre du projet EU-Tribe. (Photo: Chambre de commerce)

La Host et Digital Devotion Group (DDG) à Kaiserslautern ont annoncé ce mercredi 3 juillet avoir signé un accord de coopération dans le cadre du projet EU-Tribe, pour «étendre et mutualiser leurs réseaux dans la région transfrontalière».

Déjà présenté à l’ICT Spring en mai et abordé au début du mois de juin dernier lors du premier anniversaire de la House of Startups (Host), le projet d’EU-Tribe se concrétise avec le premier accord conclu ce mercredi 3 juillet entre la Host et Digital Devotion Group (DDG), une société basée à Kaiserslautern (Allemagne).

Le but est «d’étendre et mutualiser leurs réseaux dans la région transfrontalière», explique le communiqué de presse. Le projet transfrontalier EU-Tribe vise à créer un réseau d’appui mutuel pour les acteurs de l’innovation de la Grande Région. Il a pour ambition de servir de «voie rapide» pour une start-up qui souhaiterait accéder directement à quatre marchés européens.

DDG, déjà présente au Luxembourg

D’autres échanges ont également été engagés entre plusieurs acteurs privés et publics de la Grande Région. D’après  Karin Schintgen , CEO de la Host, «l’écosystème de DDG est le prototype de la mise en place d’un réseau d’innovation local». À Kaiserslautern, DDG bénéficie en effet d’un secteur des technologies et de la programmation informatique très développé, fortement soutenu par l’université de la ville.

L’entreprise est par ailleurs présente sur le marché luxembourgeois depuis quelques années. Elle est notamment à l’origine de la création, au Grand-Duché, d’une filiale de la start-up Urban Timetravel. Basée à Kaiserslautern, elle est spécialisée dans les voyages virtuels dans le temps.

«Créer une plate-forme commune»

«Le statut de ville internationale de Luxembourg nous ouvre l’accès à un marché mondial, ce qui fait de cette ville un partenaire majeur pour nous. La ville elle-même offre par ailleurs un marché prometteur pour les produits innovants. C’est par exemple une pionnière en matière de ‘smart city’», ajoute Alexander Fridhi, CEO et fondateur de DDG.

«Nous prévoyons à plus long terme la création d’une plate-forme commune qui permettra aux start-up d’entrer directement en contact et de mettre en commun leurs ressources, via une forme nouvelle d’incubateur virtuel au-delà des frontières», complète Karin Schintgen.