PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

élections américaines

Pourquoi une réélection de Trump peut profiter au Luxembourg



Selon Thomas Gitzel, plusieurs facteurs semblent indiquer qu’une victoire de Joe Biden profitera moins au Luxembourg qu’une réélection de Donald Trump. (Photo: VP Bank)

Selon Thomas Gitzel, plusieurs facteurs semblent indiquer qu’une victoire de Joe Biden profitera moins au Luxembourg qu’une réélection de Donald Trump. (Photo: VP Bank)

Thomas Gitzel, économiste en chef de VP Bank, pense pouvoir «parier assez fort» sur la victoire de Joe Biden dans la course à la présidence américaine. Il analyse son impact éventuel sur les marchés mondiaux et pourquoi cela pourrait ne pas être avantageux pour le Luxembourg.

Déjà dans le cadre de ses perspectives livrées en janvier 2020, VP Bank avait présenté un scénario optimiste pour l’année, y compris une stabilisation de l’économie et une désescalade des guerres commerciales, ainsi qu’un scénario pessimiste – un environnement géopolitique plus précaire, la récession et le manque de confiance des investisseurs, pour n’en nommer que quelques-uns.

Bien sûr, c’était avant la pandémie de C ovid -19.

L’économiste en chef de la banque, Thomas Gitzel, espère que si Joe Biden devait évincer le président américain Donald Trump, «nous verrons des marchés financiers amicaux. Et la raison en est que Biden traite les questions commerciales d’une manière (plus) diplomatique.» Selon lui, Joe Biden s’en tient essentiellement aux positions actuelles en matière de commerce, mais il le fait néanmoins de façon plus «conciliante».

De plus, «Joe Biden s’en tiendra vraiment étroitement à ses partenaires européens, et c’est assurément un bon message pour tous les pays européens». 

Un nouvel affaiblissement du dollar

Gitzel a rejoint VP Bank en 2011 en tant qu’économiste principal, avant d’assumer ses fonctions actuelles. Il est l’un des quelque 110 employés de la banque, qui a une filiale au Luxembourg depuis 1988.

Selon lui, quel que soit le résultat des élections américaines de cette année, le dollar américain va encore s’affaiblir face à l’euro. «La raison est fondée sur une question économique», dit-il. «Le déficit budgétaire aux États-Unis se creuse à des niveaux records et, en même temps, l’économie américaine affiche un déficit de la balance courante… Il y a une corrélation assez étroite entre le double déficit et le faible développement du dollar.»

C’est une tendance qu’il voit se poursuivre à long terme. Toutefois, il y a un événement à risque que l’économiste en chef voit qui pourrait causer «une faiblesse plus importante du dollar» immédiatement après les élections, «si Donald Trump n’acceptait pas le résultat des élections». Dans ce cas, l’affaiblissement serait davantage attribuable à l’érosion de la confiance dans le système.

De plus, si Trump était réélu, ce serait son deuxième et dernier mandat, ce qui, de l’avis de Gitzel, pourrait signifier un pas de géant dans ses programmes, y compris la possibilité que «Trump soit encore plus agressif contre la Chine… Et si les entreprises constatent des tensions commerciales, c’est un fardeau pour la croissance de l’investissement, parce que les entreprises n’ont pas de base claire pour planifier leurs investissements, ce qui est tout à fait négatif pour les taux de croissance futurs.»

Une influence sur le Brexit

Les résultats des élections américaines pourraient influencer sur un Brexit dur ou mou, dit encore Thomas Gitzel. Une rétrospective réalisée en janvier par le Luxembourg for Finance a révélé que «plus de 70» entités financières avaient décidé de mettre en place des hubs post-Brexit au Grand-Duché.

«Donald Trump soutenait le départ de Boris Johnson de l’Union européenne, et le Luxembourg bénéficie en fait du Brexit» en raison de ce flux d’investissements, explique-t-il.

«Si Joe Biden l’emportait, Boris Johnson n’aurait plus le même soutien du côté américain», dit-il. «Le Luxembourg profite pour le moment du scénario de hard Brexit.»