ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Green at work (4/10)

Post: le bon signal de la RSE



Pour Hjoerdis Stahl, une stratégie RSE est «synonyme de réduction de coûts, de par l’efficience qu’elle génère». (Photo: Blitz Agency)

Pour Hjoerdis Stahl, une stratégie RSE est «synonyme de réduction de coûts, de par l’efficience qu’elle génère». (Photo: Blitz Agency)

L’opérateur luxembourgeois de courrier et de télécommunications a atteint l’an dernier les objectifs de réduction des émissions de CO2 qu’il s’était fixés avec les autres opérateurs postaux. Mais Post ne veut pas s’arrêter en si bon chemin.

C’est en 2012 que Post a adopté sa stratégie de RSE (responsabilité sociale des entreprises), au moment où l’opérateur luxembourgeois a rejoint une initiative pilotée par l’International Post Corporation.

Son but? Réduire collectivement les émissions de CO2 des opérateurs postaux de 20% en 10 ans. «En 2019, nous avons confirmé l’atteinte de ce résultat», se félicite Hjoerdis Stahl , directrice de Post Courrier et directrice générale adjointe de Post Luxembourg.

L’entreprise a agi en deux phases, avec tout d’abord la mise en place d’un système interne de reporting des émissions générées. Ensuite, des mesures destinées à réduire ces émissions ont été prises de manière progressive. Il s’agit par exemple d’électrification de la flotte et d’autonomie énergétique des bâtiments.

«Nous avons testé plusieurs véhicules électriques pour la distribution du courrier avant d’identifier les Paxter qui conviennent très bien au métier postal. Nous en avons plus de 20 actuellement», détaille la responsable.

Post a opté pour les Paxter: des véhicules électriques qui permettent aux facteurs de faire leur tournée quotidienne sans émissions de carbone. (Photo: Post)

Post a opté pour les Paxter: des véhicules électriques qui permettent aux facteurs de faire leur tournée quotidienne sans émissions de carbone. (Photo: Post)

«Notre expertise au niveau immobilier s’est notamment développée avec des techniques et des innovations qui vont nous permettre d’inaugurer d’ici deux ans le deuxième bâtiment sans émissions carbone directes», ajoute-t-elle, en faisant référence au futur nouveau siège de l’entreprise , situé face à la gare de Luxembourg. 

Amélioration continue

Post s’est fixé pour objectif de diminuer de 20% l’empreinte CO2 de sa flotte automobile par rapport à 2014, à objectif 2020. Si l’entreprise n’a pour l’heure pas d’estimation de combien lui coûte l’implémentation de sa stratégie RSE, Hjoerdis Stahl affirme qu’«il est clair que dédier une personne pour coordonner cette démarche et avoir un engagement fort du top management en faveur de la RSE va contribuer au succès de son implémentation».

L’entreprise continue à travailler sur son approche RSE au sein de l’International Post Corporation avec d’autres opérateurs postaux. «Cette stratégie, comme tout processus d’amélioration continue, doit évoluer au fil du temps», pointe la directrice.

Cela mène aussi à des changements pour le plus grand employeur du pays (4.650 salariés). Il affirme toutefois que ses salariés prennent part aux tests, où non seulement l’impact environnemental est au cœur de l’enjeu, mais aussi l’ergonomie des équipements de travail. «Comme tout changement, il faut parfois procéder à des essais avant de trouver la solution la plus adaptée», souligne la responsable.

Et face aux entreprises tentées de franchir le pas de la RSE, Hjoerdis Stahl est claire: «Il faut tout simplement oser se lancer, car une telle démarche est porteuse de sens pour de nombreux collaborateurs engagés et est aussi synonyme de réduction de coûts, de par l’efficience qu’elle génère.»