ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Prix du Meilleur créateur d’entreprise

Pol et Ben Weisgerber mis à l’honneur par la Chambre des métiers



Le prix du Meilleur créateur d’entreprise dans l’artisanat revient à Weisgerber & Fils. Le Coup de cœur du jury a été décerné à la chocolaterie Genaveh. (Photos: Talk2U; Mike Zenari. Montage: Maison Moderne)

Le prix du Meilleur créateur d’entreprise dans l’artisanat revient à Weisgerber & Fils. Le Coup de cœur du jury a été décerné à la chocolaterie Genaveh. (Photos: Talk2U; Mike Zenari. Montage: Maison Moderne)

Pol et Ben Weisgerber, qui ont repris l’entreprise familiale en 2017, remportent le prix du Meilleur créateur d’entreprise dans l’artisanat organisé par la Chambre des métiers. Un Coup de cœur du jury a été ajouté pour cette 6e édition, décerné à Alexandra Kahn.

La Chambre des métiers s’est mise à la recherche du Meilleur créateur ou repreneur d’entreprise artisanale qui s’est lancé entre 2016 et 2019. Un jury a d’abord analysé 34 candidatures pour choisir cinq finalistes, selon leur «succès financier et commercial, le concept innovant, l’originalité du projet et l’effet créateur d’emploi». Avant d’annoncer le nom du grand gagnant, ce mercredi 29 septembre, lors d’une cérémonie au Kirchberg.

Deux lauréats sont finalement récompensés, puisque ce sont les frères Pol et Ben Weisgerber , qui ont repris en 2017 l’entreprise familiale de construction en aluminium qui porte leur nom. Tiraillé dans ses délibérations, le jury a aussi exceptionnellement choisi de récompenser un autre finaliste. À la tête de la chocolaterie Genaveh, Alexandra Kahn  a en effet reçu le Coup de cœur du jury.

La détermination, principal atout

«Pol et Ben Weisgerber ont impressionné le jury par leur détermination», explique Christian Kremer, chef du service Conseils et services à la Chambre des métiers. Il faisait partie du jury avec Christophe Wagner (BGL BNP Paribas), Paul Schaack (Mutualité des PME) et Gilles Scholtus (ministère de l’Économie). Ils ont été séduits par la «responsabilité» prise à leur «jeune âge»: 26 et 28 ans à l’époque. «Ils ont aussi su développer l’entreprise en modernisant le parc de machines et réaliser un certain renouveau au niveau du personnel», rajeuni alors que beaucoup d’anciens partaient à la retraite. De plus, ils sont passés d’environ 32 salariés à 36. Pour le jury, Weisgerber & Fils représente «un exemple type pour une reprise d’entreprise dans le cadre familial.»

Alexandra Kahn est quant à elle récompensée pour «sa détermination, sa vision et le développement de la chocolaterie» depuis 2017. Elle a «osé reprendre une entreprise artisanale après des études et de l’expérience professionnelle plutôt dans le domaine des finances et des produits de luxe», souligne-t-il. Ce qui ne l’a pas empêché de faire revivre une entreprise en mauvaise santé et de la faire grandir.

6.000 euros pour le premier prix

Les lauréats de cette édition ont ainsi reçu 6.000 euros de la part de BGL BNP Paribas, partenaire de cet événement. Christophe Miranda (M-Energy) avait remporté la 5 e édition en 2019. En 2016, c’était Laura Fontani (Gelato Gourmet sàrl); en 2014 Ralph Krips (Leon Kremer sàrl); en 2012 Bernard Coune (International Fire Control SA); et en 2010 Josiane Jacob (Jacob & Weis sàrl).

La gagnante du Coup de cœur ne reçoit pas de montant financier. «Mais nous espérons qu’elle bénéficiera des mêmes retombées médiatiques que les frères Weisgerber.» Tout comme les cinq finalistes qui «méritaient de gagner le concours», ajoute le jury.