POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

SME Open day

Les PME attendent beaucoup de la nouvelle Commission



291312.jpg

La journée dédiée à la PME était placée sous le signe de l’Europe et le discours de Carlo Thelen, CEO de la Chambre de commerce, a fait la part belle aux sujets supranationaux. (Photo: Paperjam)

Lors du SME Open Day, Carlo Thelen, CEO de la Chambre de commerce, s’est réjoui de la composition et de la feuille de route de la nouvelle Commission européenne concernant les PME, et a interpellé le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, sur les faillites de PME.

Le SME Open Day de la Chambre de commerce, journée dédiée aux PME, était placé sous le signe de l’Europe, et le discours de Carlo Thelen , CEO de la Chambre de commerce, a fait la part belle aux sujets supranationaux. D’autant plus que l’événement avait lieu le 28 novembre, soit le lendemain de l’approbation officielle de la nouvelle Commission européenne, présidée par Ursula von der Leyen. 

«Nous accueillons la nomination de Nicolas Schmit au poste de Commissaire européen comme une bonne nouvelle et nous nous félicitons du programme de la nouvelle Commission européenne , qui va dans le sens d’un ‘scale up’ pour les PME», a affirmé Carlo Thelen. Avant d’ajouter que «le soutien aux PME ne se limite pas aux financements».

La Chambre de commerce a donc édité un livret de recommandations à destination des eurodéputés, qui comporte cinq volets: l’entrepreneuriat, le marché unique, la digitalisation et les nouvelles technologies, l’économie responsable, et la formation et le recrutement.

Également présent lors du SME Open Day, Giacomo Mattino, chef d’unité en charge du réseau des entreprises européennes et de l’internationalisation des PME à la Commission européenne, a annoncé qu’une nouvelle stratégie pour les PME était en cours d’élaboration et que sa publication aurait lieu en 2020. «Nous allons aussi nous assurer que les PME soient bien intégrées dans les autres grands projets de la Commission, comme le ‘Green Deal’ », a-t-il ajouté.

Quatre difficultés

Concernant le niveau national, Carlo Thelen a profité de la présence de Lex Delles , ministre des Classes moyennes et instituteur de formation, pour pointer du doigt quatre difficultés majeures pour les PME: les problématiques de financement, de transmission d’entreprises, d’inflation réglementaire et celles liées aux faillites.

«Nous aimerions que le projet de loi en cours sur la réforme des faillites intègre un volet sur la reconnaissance d’une seconde chance pour les entrepreneurs», précise Carlo Thelen.

Lex Delles abonde dans le même sens: «L’échec ne doit pas avoir de connotation négative; il fait partie de la réussite. C’est ainsi que les enfants apprennent de leurs erreurs à l’école. Il n’y a pas de raison que ce ne soit plus le cas une fois adulte.»

Le ministre a relevé deux cas de figure de faillites , auxquels le principe de «seconde chance» pourrait s’appliquer: la faillite par malchance ou suite à une mauvaise gestion.