ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Fintech

Plus de 90 millions de dollars pour PPRO, sous licence luxembourgeoise



PPRO, qui facilite l’intégration de nouvelles solutions de paiement, a généré 60% de transactions supplémentaires en 2020, pour un montant de 11 milliards de dollars. (Photo: Shutterstock)

PPRO, qui facilite l’intégration de nouvelles solutions de paiement, a généré 60% de transactions supplémentaires en 2020, pour un montant de 11 milliards de dollars. (Photo: Shutterstock)

La «fintech as a service» britannique PPRO, opérant en Europe sous licence luxembourgeoise, a pris 90 millions de dollars de plus dans sa levée de fonds, qui la valorise à plus de 1 milliard de dollars.

En janvier, PPRO avait annoncé une levée de fonds de 180 millions de dollars. Avant-hier, la fintech britannique, qui avait choisi le Luxembourg comme base arrière sur fond de Brexit, a augmenté le tour de 90 millions de dollars, apportés par deux nouveaux investisseurs, JP Morgan Chase et Eldridge.

Des investisseurs aussi stratégiques que les premiers, 50 millions d’euros de Paypal en 2018 et 50 millions en août dernier auprès de Sprints, Citi et HPE Growth.

Le produit principal de PPRO est un ensemble d’API que les entreprises de commerce électronique peuvent intégrer dans leurs caisses pour accepter les paiements avec les méthodes et devises locales que les consommateurs préfèrent, évitant ainsi aux clients PPRO de créer eux-mêmes ces intégrations complexes et désordonnées.

Début mars, la fintech d’origine italienne et établie au Luxembourg Satispay avait annoncé son intégration dans les API proposées, comme Banking Circle fin janvier.

L’activité de PPRO a explosé l’année dernière en tant que l’un des plus gros fournisseurs de cette technologie de paiement localisée, avec des volumes de transactions en hausse de 60% en 2020, pour atteindre 11 milliards de dollars de paiements traités.

Cet article est issu de la newsletter hebdomadaire Paperjam Trendin’, à laquelle vous pouvez vous abonner  en cliquant ici .