LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Littérature

Pierre Joris a reçu son prix Batty Weber 2020



Pierre Joris et Sam Tanson, la ministre de la Culture.  (Photo: MCULT)

Pierre Joris et Sam Tanson, la ministre de la Culture.  (Photo: MCULT)

Plus d’un an après avoir été choisi, l’Ettelbruckois vivant et travaillant à New York a reçu son prix des mains de la ministre de la Culture, Sam Tanson. 

Mardi soir, lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Centre national de littérature à Mersch, la ministre de la Culture, Sam Tanson  (déi Gréng), a remis le prix Batty Weber 2020 à Pierre Joris pour l’ensemble de son œuvre.

Ce prix Batty Weber a été créé en 1987 et récompense (notamment d’un chèque de 10.000 euros) tous les trois ans un(e) écrivain(e) luxembourgeois(e) pour la qualité littéraire, l’originalité et le rayonnement culturel de son œuvre complète.

Pierre Joris (74 ans), originaire d’Ettelbruck, vit et travaille à New York, mais se définit comme nomade voyageant entre les langues. Auteur, poète, performeur et traducteur, notamment de Paul Celan, il écrit essentiellement en anglais, mais procède aussi par «collages linguistiques».

Le jury, articulé autour de son président Claude D. Conter, a voulu par ce choix distinguer «un artiste ‘crossover’, théoricien de l’art nomade, auteur et utopiste optimiste, qui croit à la magie du langage et qui le dynamise – à l’heure des nationalismes naissants, Joris répond à l’insularité par l’affirmation du respect mutuel et du dialogue.»

Ce choix avait été effectué en avril 2020, mais les restrictions de voyage transatlantique et les mesures sanitaires ont fait que Pierre Joris n’a pu se déplacer qu’aujourd’hui.