POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Conjoncture

Le PIB diminue de 0,2% début 2020 à cause du Covid-19



Le PIB a diminué de 0,2% au premier trimestre 2020 par rapport à l’année dernière et de 2,9% par rapport au trimestre précédent. (Photo: Shutterstock)

Le PIB a diminué de 0,2% au premier trimestre 2020 par rapport à l’année dernière et de 2,9% par rapport au trimestre précédent. (Photo: Shutterstock)

Le produit intérieur brut (PIB) luxembourgeois a diminué de 0,2% au premier trimestre 2020 par rapport à l’année dernière, selon le Statec. Une baisse due au Covid-19 qui, sans grande surprise, touche particulièrement le commerce, l’horeca et l’industrie.

L’effet Covid s’est déjà fait ressentir au début de l’année. Le Statec a publié lundi 29 juin sa première estimation du produit intérieur brut (PIB) en volume pour le premier trimestre 2020. Il diminue de 0,2% par rapport au premier trimestre de 2019 et de 2,9% par rapport aux trois mois précédents. «Cette évolution négative du PIB résulte principalement de l’impact du confinement», commente l’institut.

Le secteur le plus touché est l’industrie, qui comprend aussi la distribution d’eau et d’énergie. Sa valeur ajoutée diminue de 6% par rapport à l’année précédente. La construction connaît quant à elle une baisse de 3,7%, le commerce, les transports, l’hébergement et la restauration de 3,4%.

À l’inverse, certains ont profité de la crise, comme l’information et la communication, avec une hausse de 9,7%.

-3,2% de consommation pour les ménages

Si on regarde le PIB du point de vue des dépenses après l’approche «production», on remarque que la consommation des ménages et des associations baisse de 3,2% par rapport au premier trimestre 2019 alors que celle des administrations publiques augmente de 3,9%. Le Luxembourg a enregistré -0,4% d’exportations et -2% d’importations sur un an.

Ces chiffres ne marquent que le début d’une mauvaise année. Le Statec s’attend à un recul de 6% du PIB en 2020 .

L’institut a aussi corrigé les variations saisonnières pour réviser ses estimations de 2019. Ainsi, le PIB en volume a augmenté de 3% et non de 3,1% au quatrième trimestre, de 3% au lieu de 2,8% au troisième trimestre, et de 3,1% à la place de 2,9% au deuxième trimestre.