ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Parmi les bonnes résolutions

Une petite «data detox»?



En 30 minutes et un défi par jour pendant huit jours, Bee Secure permet de se rendre compte des données personnelles qui circulent sur chaque internaute… (Photo: Shutterstock)

En 30 minutes et un défi par jour pendant huit jours, Bee Secure permet de se rendre compte des données personnelles qui circulent sur chaque internaute… (Photo: Shutterstock)

Vous avez trop partagé de photos de décoration de Noël avec vos «amis»? De repas gargantuesques? De cadeaux inespérés ou de cette incroyable soirée de Nouvel An? Sur Instagram? Sur Facebook? Ou sur TikTok, pour les plus jeunes? Et si vous commenciez l’année par une petite détox numérique?

Le bouillon détox de René Mathieu, le chef de La Distillerie, et celui de Clovis Degrave, de l’Hostellerie du Grünewald; le petit-déjeuner détox de Fabrice Salvador, celui de La Cristallerie; ou encore le bouillon «Umami» d’Arnaud Deparis, le chef de L’Avenue: ce jeudi,  Fabien Rodrigues et Foodzilla pensaient au lendemain des repas de fêtes .

Mais qui s’occupe de votre santé numérique?

Avec une nouvelle année de crise de foi (sans e) en soi, de partages à tire-larigot, de commentaires incisifs, subversifs ou gentillets, Bee Secure, la fondation Mozilla et le Tactical Technology Collective proposent une «data detox» en huit jours, à raison de 30 minutes et un défi par jour.

Un kit pour éveiller les consciences

De quoi comprendre quelles données les géants, les nains et les méchants collectent sur les utilisateurs d’internet et ce qu’ils en font. C’est rarement très reluisant, et cela rend l’exercice encore plus pertinent.

Bee Secure propose un kit de détox numérique  qui commence, basiquement, par une prise de conscience de l’impact que la circulation des données numériques peut avoir sur la vie de quelqu’un. Que ce soit parce que ces publicités bizarres qui s’affichent à chaque recherche sur Google inquiètent, parce qu’un inconnu pourrait voler son identité, parce que ces données pourraient avoir un impact sur un taux de crédit ou une prime d’assurance, ou simplement parce qu’on a tous des choses à cacher, «le programme de détox est fait pour vous», promet la page de garde du programme.

La première étape, une «journée de découverte», consiste à se déconnecter de tous les comptes de messagerie électronique et des réseaux sociaux et à effacer l’historique des recherches pour… lancer une recherche sur votre nom, moteur de recherche par moteur de recherche (Google, DuckDuckGo, puis Startpage).

Après les résultats, se concentrer sur les photos. Avec une première question: est-il possible de la, ou les, supprimer? Si, en théorie, la réponse est «oui», en pratique, la réalité est «non». Rien que le premier défi a de quoi faire peur…

Le premier verre d’alcool peut vous faire oublier le «dry challenge», qui consiste à ne pas boire d’alcool en janvier. La dernière journée invite l’internaute à établir une stratégie pour se sortir du cercle vicieux de partage incessant de données personnelles…