ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

ANote Music

Le père de Beyoncé, conseiller d’une start-up luxembourgeoise



Les ventes de ses protégés, de Beyoncé à Destiny’s Child en passant par Earth, Wind & Fire, ont dépassé les 450 millions de dollars. Mathew Knowles devient le conseiller d’ANote Music. (Photo: ANote Music)

Les ventes de ses protégés, de Beyoncé à Destiny’s Child en passant par Earth, Wind & Fire, ont dépassé les 450 millions de dollars. Mathew Knowles devient le conseiller d’ANote Music. (Photo: ANote Music)

Deux ans après l’avoir découverte à Bilbao, le père de Beyoncé, Mathew Knowles, est devenu, ce mercredi, un des deux conseillers de la start-up luxembourgeoise ANote Music, spécialisée dans la gestion des droits musicaux.

Il y a presque deux ans, en novembre 2019, le père de Beyoncé s’était dit très impressionné par le développement de la start-up ANote Music. À l’issue d’un petit quart d’heure de conversation, le géant américain – il mesure 1m94 en plus d’être le producteur de Chaka Khan, Earth, Wind & Fire, Destiny’s Child, Solange Knowles et Beyoncé – avait dégainé sa carte de visite comme une invitation à se revoir. 

Ce mercredi, la start-up du Village by CA annonce, dans un communiqué, que Mathew Knowles est devenu un de ses deux conseillers spéciaux. «Depuis la première rencontre avec ANote, lors d’un événement de l’industrie en 2019, j’ai été très impressionné par l’approche pionnière de Marzio et de son équipe en matière de solutions de financement alternatives pour les titulaires de droits musicaux. À l’approche d’une nouvelle ère pour l’industrie de la musique, je suis ravi de jouer mon rôle dans l’ancrage du rôle d’ANote dans celle-ci.»

À ses côtés prendra place Carlo Antonelli, l’ancien rédacteur en chef de Rolling Stone Magazine ou de Wired qui est devenu producteur d’artistes italiens.

«Malgré les défis rencontrés, 2021 s’est avérée être une année déterminante pour la croissance et le développement de notre plateforme et de l’industrie de la musique en général. Ainsi, à ce point de transition clé, nous sommes honorés que Mathew et Carlo rejoignent la famille ANote», s’est réjoui le CEO et cofondateur de la start-up, Marzio F. Schena. «Largement reconnue dans l’industrie du divertissement pour son approche innovante du développement et de la promotion d’artistes primés, nous sommes impatients d’exploiter l’étincelle créative de Mathew alors que nous continuons à faire des vagues en matière de propriété des droits et d’investissement. De même, Carlo apporte une connaissance de premier ordre de l’industrie du divertissement et sera un véritable atout lorsqu’il s’agira d’étendre notre présence sur nos marchés-clés.»

La start-up, qui finit de boucler un nouveau tour d’investissement, a reçu 400.000 euros d’un programme d’innovation du ministère de l’Économie. Elle a levé 1,5 million d’euros depuis sa fondation, pour permettre aux artistes de générer de nouveaux flux de revenus.