POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

Pandémie

Pékin craint une deuxième vague de Covid-19



Le nouveau foyer se trouve au marché de gros de Xinfadi, sans que l’on connaisse précisément son origine. (Photo: Shutterstock)

Le nouveau foyer se trouve au marché de gros de Xinfadi, sans que l’on connaisse précisément son origine. (Photo: Shutterstock)

La capitale chinoise a confiné certains quartiers devant la résurgence de cas de Covid-19 – 137 en six jours.

Écoles fermées, vols annulés… Pékin se prépare à un reconfinement, affrontant peut-être la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 après trois mois de répit. Les entreprises sont de nouveau incitées à permettre à leurs salariés de travailler à distance. Les lieux culturels fonctionnent à 30% de leurs capacités et les restaurants ne peuvent plus recevoir de groupes. «La situation épidémique dans la capitale est extrêmement sévère», a déclaré, mardi, un porte-parole de la mairie, cité par Le Monde.

Le virus est reparu la semaine dernière sur le marché de gros de Xinfadi, qui fournit 80% des fruits et légumes de Pékin. Depuis, les autorités ont fermé six marchés importants autour de la capitale pour contrôler la qualité de la marchandise. L’importation de saumon a été interdite, alors que, selon la presse, le virus aurait été trouvé sur des planches à découper. «Le virus est une variété mutante d’Europe, ce qui ne prouve pas qu’il vient directement d’Europe», estime le China Daily, cité par Le Monde. En attendant, le dépistage massif de la population a été lancé. 90.000 tests pourraient être réalisés chaque jour, selon l’agence de presse Chine Nouvelle.

Alors que l’Europe vit une sensible décrue de l’épidémie, ce nouveau foyer fait craindre la concrétisation du spectre de la deuxième vague, quand la première a déjà tué près de 442.700 personnes dans le monde et fortement meurtri l’économie mondiale.