ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Économie circulaire

Peintures Robin lance sa peinture recyclée



4.000 litres de Robin Loop ont été produits pour ce projet pilote. Qui devrait se concrétiser, annonce Gérard Zoller. (Photo: Peintures Robin)

4.000 litres de Robin Loop ont été produits pour ce projet pilote. Qui devrait se concrétiser, annonce Gérard Zoller. (Photo: Peintures Robin)

L’entreprise Peintures Robin collabore avec la SuperDrecksKëscht pour récupérer les pots de peinture jetés, à partir desquels elle en réalise de nouveaux. Le projet pilote s’est déroulé avec succès et devrait mener à une plus large commercialisation de cette toute nouvelle «Robin Loop».

À chaque crise, sa solution. En pleine pandémie, lorsque la demande a chuté de 80% de la part des clients, majoritairement professionnels, de Peintures Robin, l’entreprise d’Useldange au chiffre d’affaires annuel de 25 millions d’euros  s’est réinventée en produisant du gel hydroalcoolique .

Aujourd’hui, une pénurie de matières premières (bois, acier…) touche le secteur de la construction. Et n’épargne pas certains produits, comme la peinture. Alors qu’en parallèle, la SuperDrecksKëscht (SDK) récolterait plusieurs milliers de tonnes de peinture par an, ensuite incinérées. Peintures Robin a donc décidé de collaborer avec le centre de recyclage pour récupérer cette matière inutilisée. Et en faire de nouvelles peintures. Reprise, retravaillée, rééquilibrée, elle passe ensuite un test qualité pour être mise dans de nouveaux pots de la nouvelle gamme «Robin Loop».

Déjà 4.000 litres produits

Le projet pilote a mené à la commercialisation de 10 palettes, soit 320 seaux au total, de 12,5 litres chacun. Et vu son succès – quasiment tout le stock a été écoulé, selon le CEO, Gérard Zoller – l’entreprise de 105 salariés a déjà commencé la production de nouveaux, le but étant d’atteindre une certaine régularité.

Prix et coûts précis n’ont pas encore été fixés. L’investissement, de son côté, se calcule surtout en temps de travail pour «mettre en place le processus de vidange des anciens seaux, de logistique, de mise en place d’un système de qualité béton», précise-t-il. Pour l’instant, on parle seulement de peinture blanche et de clientèle professionnelle. La gamme pourrait s’étendre par la suite.