ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Fintech

Pechner et Prins, les CEO de Payconiq, s’en vont



Septembre 2019, Michael Pechner, CEO de Digicash et Payconiq Luxembourg, et Duke Prins, CEO de Payconiq International, reçoivent la première licence PIS des mains du ministre des Finances, Pierre Gramegna. (Photo: Payconiq)

Septembre 2019, Michael Pechner, CEO de Digicash et Payconiq Luxembourg, et Duke Prins, CEO de Payconiq International, reçoivent la première licence PIS des mains du ministre des Finances, Pierre Gramegna. (Photo: Payconiq)

Info Paperjam. – La néerlandaise Payconiq, qui avait racheté Digicash à ses fondateurs en 2017, a enregistré le départ de ses CEO, Michael Pechner et Duke Prins, en raison de divergences stratégiques avec les banques actionnaires de la fintech.

Dans l’esprit du conseil d’administration de Payconiq-Digicash, réouverture des bars et des restaurants rime avec fin de la crise du Covid-19: aussi fait-il savoir que ses deux dirigeants – tous les deux souvent au Luxembourg – Michael Pechner , le CEO de Digicash et de Payconiq Luxembourg, et Duke Prins , le CEO de Payconiq International, se retireront de la société qui avait pris le leadership de Digicash, en 2017, à partir du 1er juin.

«Nous pensons qu’ils sont prêts à relever les défis futurs et à saisir de nouvelles opportunités», a sobrement commenté le président du conseil de surveillance de Payconiq, Mark Buitenhek, qui a maintenu les deux hommes à leur poste pendant la durée de la crise.

«Le processus de nomination d’un nouveau CEO, bien que très avancé à ce stade, a été retardé en raison du confinement lié au Covid-19», dit le communiqué.

Avec plus de 25 ans d’expérience dans le secteur financier, notamment chez Rabobank, Jeroen Verrydt devient CEO intérimaire jusqu’à nouvel ordre, puisque le nouveau CEO doit être accrédité par le régulateur luxembourgeois (CSSF). Cet «executive freelancer» devrait rester aux côtés du prochain CEO pour l’assister.

Le conseil d’administration a aussi désigné Stijn Van Brussel comme directeur opérationnel, comme il l’a déjà été dans d’autres sociétés de paiement en Belgique et au Luxembourg depuis 13 ans.

Ce double départ après deux mois de gestion intervient au moment où Payconiq poursuit son déploiement au Luxembourg, où elle remplace progressivement Digicash auprès des professionnels.

La raison de ce double départ serait stratégique, dit un observateur. Les banques actionnaires, comme ING, KBC, Rabobank et Belfius, n’étaient plus en phase avec leur célèbre duo.