LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Esch2022

Un pavillon pour explorer l’intelligence artificielle



C’est à Belval que le pavillon dédié à l’intelligence artificielle prendra place dans le cadre d’Esch2022. (Photo: Giovanni Casini)

C’est à Belval que le pavillon dédié à l’intelligence artificielle prendra place dans le cadre d’Esch2022. (Photo: Giovanni Casini)

L’Université du Luxembourg propose, dans le cadre d’Esch2022, un pavillon dédié à l’art et à l’intelligence artificielle. Ce projet «AI & Art» fera se rencontrer chercheurs, artistes et public à Belval.

C’est sur le site du campus à Belval que l’Université du Luxembourg réalisera un projet dénommé «AI & Art», dédié aux interactions qui peuvent se tisser entre l’art et l’intelligence artificielle. L’objectif de ce pavillon sera d’explorer comment l’intelligence artificielle peut répondre aux idéaux et principes européens, alors que son influence touche aux traditions, façonne des questions sur le rôle de l’humanité, tout en soulevant de nouvelles interrogations. Il est placé sous la coordination de Leon van der Torre, Amro Najjar et Daniel Karpati.

Afin de contribuer à cet effort ambitieux, informaticiens, artistes et divers publics sont invités à interagir pour réfléchir à ce que pourra être l’Europe du 21e siècle. «Les récents développements en AI sont une remarquable occasion de repenser notre relation à l’art et au monde. Le pavillon ‘AI & Art’ favorisera l’intérêt du public pour l’intelligence artificielle, ce qui est une responsabilité importante pour les scientifiques», explique Jean-Marc Schlenker, doyen de la faculté des Sciences, des Technologies et de Médecine.

Un projet en trois parties

Le pavillon accueillera différentes dynamiques et expérimentations, qui sont subdivisées en trois parties.

Notre existence physique, et son interaction numérique, est au cœur de «Singularité 42!». Des artistes pourront bénéficier du soutien de chercheurs pour développer des projets, et inversement; les artistes accompagneront des ingénieurs dans la conception de designs créatifs.

Pour que les futurs visiteurs du pavillon puissent expérimenter l’AI, des projets artistiques utilisant cette technologie seront présentés dans «Project Corner(stone)».

Enfin, des événements rassemblés sous le titre «Project Magneto» auront pour vocation d’éduquer les publics sur le rôle de l’AI.

«L’esthétique, la nature et l’atmosphère du campus Belval, ainsi que son patrimoine industriel, appellent à renforcer une continuation conceptuelle de son histoire. Le pavillon ‘AI & Art’ mise précisément sur cela. En ancrant le futur à son passé et en présentant la révolution numérique dans le contexte physique de son prédécesseur, le patrimoine industriel de Belval devient plus que de l’esthétique: il représente la continuation de l’Histoire et fournit les racines de l’avenir numérique», explique Sjouke Mauw, head of the department of Computer Science.