POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Vu de l’étranger

La pauvreté au Luxembourg sur Arte



289359.png

Arte a consacré le dossier de son JT de dimanche soir au taux de pauvreté au Luxembourg. (Photo: capture d’écran/Arte)

Dans son journal de dimanche soir, la chaîne de télévision franco-allemande a consacré un dossier au taux de pauvreté au Luxembourg, qui touche 18,3% de la population, contre 16,3% pour la moyenne européenne.

Le Statec révélait, dans son rapport «Travail et cohésion sociale» du 15 octobre dernier, que le taux de pauvreté atteint 18,3% de la population (soit au-delà de la moyenne européenne à 16,9%), mais culminerait à 27,5% si l’État ne soutenait pas ces ménages via les transferts sociaux.

Ce chiffre n’a pas manqué d’interpeller Arte. La chaîne de télévision y a consacré un dossier dans son journal du soir du dimanche 24 novembre, intitulé «Luxembourg: les pauvres, un problème de riches?».

Reportage à Pétange

«Difficile à imaginer de l’extérieur tant le pays a la réputation plutôt justifiée d’être un pays riche, mais les inégalités sont légion et de nombreux Luxembourgeois se retrouvent en difficulté malgré des revenus ou des prestations sociales plutôt confortables», annonce le journaliste.

Le reportage se déroule à Pétange, au sein d’une famille monoparentale avec trois enfants. Sonia, malgré son salaire à temps plein, la pension du père de ses enfants et les allocations familiales – dont le total représente un revenu de 3.500 euros – «a du mal à joindre les deux bouts, et est exposée au risque de pauvreté», ajoute la voix off.

Le logement au cœur de la problématique

Car, malgré sa croissance supérieure à la moyenne européenne, le Grand-Duché compte 105.000 personnes vivant sous le seuil de pauvreté, soit environ 18,3% de la population. «Plus de 13% des salariés sont exposés au risque de pauvreté, ce qui place le Luxembourg juste derrière la Roumanie au classement des pays où les salariés sont le plus susceptibles d’être concernés par ce fléau», précise Arte.

Le logement, problématique incontournable du pays, n’est pas oublié par le reportage d’Arte. Le ministre du Logement Henri Kox  (Déi Gréng) est notamment interviewé. Il explique par exemple être «en train de changer les réglementations nationales pour que l’on puisse avoir des terrains publics et ainsi construire des logements abordables».

Le sujet de la pauvreté a également été évoqué sur 100,7 ce week-end, avec une interview du directeur du Statec Serge Allegrezza , suite à la publication du 15 octobre de l’institut de statistiques. Il a notamment ajouté que le rapport a permis de mettre en lumière le fait que «5% des personnes restent toujours pauvres».

Le reportage est à retrouver sur ce lien .