POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Nomination

Paul H. Lorenz nouveau directeur de l’Alia



264902.jpg

Paul H. Lorenz témoigne d’une longue carrière dans l’audiovisuel. (Photo : Alia)

Le gouvernement réuni en conseil a nommé l’ancien cadre de CLT à la direction de l’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel.

Romain Kohn, dont le mandat n’a pas été prolongé au printemps dernier, sera donc remplacé par Paul H. Lorenz. Ce dernier «peut compter sur une vaste expérience dans le monde national et international de l’audiovisuel», indique l’Alia dans un communiqué repris par le Service information et presse du gouvernement.

Cadre dirigeant du groupe luxembourgeois CLT en 1990, il a d’abord été responsable de l’administration de la télévision du groupe, puis du développement de nouveaux marchés en Europe centrale et orientale.

En 1996, il a lancé RTL7 en Pologne, avant de fonder ses propres sociétés de services aux médias, Integrated Media Industries et DevelUP, avec des bureaux au Luxembourg et en Pologne respectivement. Deux sociétés de conseil stratégique à l’égard du développement et des questions opérationnelles du secteur audiovisuel.

Une récente polémique

«Fort de sa profonde connaissance du milieu de l’audiovisuel, M. Lorenz saura appuyer les efforts et développer les initiatives entamées par l’Autorité au cours des cinq années passées», commente Thierry Hoscheit, président du conseil d’administration de l’Alia. «Le conseil d’administration se réjouit de travailler avec Paul H. Lorenz, ensemble avec toute l’équipe de l’Alia. Je tiens également à remercier Romain Kohn, directeur sortant, pour son dévouement et son engagement au cours des dernières années.»

Paul H. Lorenz prendra officiellement ses fonctions le 15 septembre prochain pour un mandat de cinq ans. L’Alia est chargée de veiller à la bonne application des textes réglementaires par les services de médias audiovisuels, dont la télévision classique, les services à la demande (VOD), ainsi que les radios nationales, régionales et locales.

L’Alia avait récemment été au cœur d’une polémique sur fond de campagne électorale européenne. RTL avait refusé de diffuser des spots de Déi Lénk tournés en français, conformément à un accord avec l’Alia et les autres partis, avant de se rétracter.