ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Ce mardi 28 septembre

La conférence Deloitte prépare son renouveau



Pascal Martino insiste: la conférence Horizon s’adresse à tous les acteurs de la place financière, pas seulement à Deloitte. (Photo: Blitz Agency 2018)

Pascal Martino insiste: la conférence Horizon s’adresse à tous les acteurs de la place financière, pas seulement à Deloitte. (Photo: Blitz Agency 2018)

Le 28 septembre marque une date anniversaire: celle des 10 ans de la conférence Horizon organisée par Deloitte Luxembourg. L’occasion d’établir le bilan de l’événement de retour en phygital, de dresser des perspectives et aussi d’annoncer un grand changement pour 2022.

La conférence Horizon de Deloitte Luxembourg n’aura jamais aussi bien porté son nom que cette année. Parce qu’au moment de sa création, en 2010, l’événement se voulait visionnaire à 10 ans en arborant le thème «Luxembourg financial services 2020». Onze ans plus tard (le Covid a fait reporter la «vraie» session anniversaire), c’est le moment de changer de point de vue.

Avec, pour commencer, une annonce: l’an prochain, l’événement sera transformé dans son format – peut-être le nom – et son contenu: plus jeune, et principalement orienté vers le développement durable et l’évolution de la place financière d’ici 2030.

Une volonté affirmée par Pascal Martino , banking and human capital leader chez Deloitte et organisateur de l’événement qui se déroule à l’auditorium chez Deloitte: «La nouvelle génération a des attentes, nous devons écouter ce qu’elle a à dire. Je constate que les jeunes nous challengent depuis plusieurs années, notamment sur l’état du monde que nous leur laissons, ce qui nous a fait progresser. Je veux amener les millennials à un dialogue intergénérationnel avec ceux qui les précèdent. L’objectif est de créer un écosystème où chacun a quelque chose à apporter à l’autre.»

Challenger l’ordre établi

L’expérience et l’audace sont deux des ingrédients qui ont guidé Deloitte depuis 10 ans dans le choix des thèmes retenus pour la conférence Horizon, qui accueille une moyenne de 300 participants chaque année (dont la moitié occupent des fonctions de type «C & O», c’est-à-dire les chief officers) et environ 500 autres supplémentaires online, cette année.

«L’idée de départ était de ne pas refaire ce qui existait déjà. Nous avons un groupe de travail en interne pour la recherche de sujets. Notre motivation, c’est le feed-back de nos clients qui ont trouvé ici des sujets innovants ou visionnaires qui ont challengé l’ordre établi.» Cette année, notamment, un focus sur les aspects technologiques et innovation durable sera proposé par deux millennials entrepreneurs, Avanti et Leo Sharma, à 10h. Nicolas Mackel évoquera, quant à lui, le futur de la place financière de Luxembourg à midi.

Le choix des intervenants va également dans ce sens: serial entrepreneurs performants ou investisseurs invétérés, ils peuvent être amenés à déstabiliser leur auditoire, car eux-mêmes ont appris à sortir de leur zone de confort, un concept-clé pour Pascal Martino. Certains speakers ont pu créer des liens avec l’événement. C’est le cas de Navi Radjou , venu en 2014. «Il a été l’un des premiers à oser parler des sujets qui lient finance et environnement au Luxembourg, et c’était ici», se souvient l’associé de Deloitte, avant d’ajouter: «La conférence Horizon est un forum pour tous les acteurs de la place financière. Le Luxembourg a les capacités de donner aux jeunes ce qu’ils veulent: la technologie, la diversité des talents, et une vision responsable. Petit pays, gros impact. Ne soyons pas timides.»

Depuis sept ans, un «motivational speaker» assure un entracte dépaysant et réfléchi lors de l’événement. «Il s’agit d’un intervenant venu nous parler d’autre chose: un alpiniste, un chef d’orchestre, quelqu’un qui évoque une expérience de vie… Ils relèvent des challenges qui peuvent faire écho à la réalité professionnelle de notre secteur.»

Un parallèle insolite, mais qui témoigne de la volonté de Deloitte d’aller au-delà de l’exemplarité: celui qui veut, peut.