POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Conseil de gouvernement

Pas de reconfinement en vue au Luxembourg



Aucune fermeture forcée de commerces ou d’activités de restauration n’a été annoncée vendredi. (Photo: Nader Ghavami / Archives Maison Moderne)

Aucune fermeture forcée de commerces ou d’activités de restauration n’a été annoncée vendredi. (Photo: Nader Ghavami / Archives Maison Moderne)

La pandémie de coronavirus a été abordée par l’exécutif luxembourgeois ce vendredi après-midi, sans pour autant décider de nouvelles restrictions.

Les restaurants, bars, magasins et autres salles de sport restent ouverts au Luxembourg: au contraire de ses voisins, le pays ne prend pas de mesures supplémentaires dans la lutte contre le Covid-19, découle-t-il du compte rendu du conseil de gouvernement.

L’exécutif s’est réuni ce vendredi après-midi et a abordé la pandémie. Parmi les décisions prises, figure l’adoption du projet de loi relatif à la dérogation en matière de temps de travail pour le personnel médical, et cela jusqu’au 30 juin 2021. Le gouvernement s’est en outre penché sur le taux d’indemnisation des chômeurs partiels.

Le couvre-feu demeure

Aucun changement ne se profile donc à l’horizon, alors que le week-end dernier,  Xavier Bettel (DP) évoquait sur 100,7 de possibles nouvelles mesures et que jeudi matin, la ministre de la Santé,  Paulette Lenert (LSAP), avait qualifié la situation dans les hôpitaux d’«extrêmement critique» .

Si elle s’est réjoui que certains chiffres aient baissé, comme le taux de reproduction, passé de 1,6 à 1,04, Paulette Lenert estime que les plus ou moins 800 infections par jour comptabilisées ces derniers temps sont soutenables pour le système de santé sur le très court terme, mais que de nouvelles mesures devront être adoptées si les chiffres ne s’améliorent pas sur le moyen terme.

Pour rappel, un couvre-feu a été décrété le 23 octobre dernier au Luxembourg, de même qu’une limitation à quatre des contacts sociaux non masqués. La mesure est en vigueur depuis la semaine dernière, mais dans les pays voisins, comme la France et la Belgique par exemple, un reconfinement de respectivement un mois et six semaines a été décrété.