POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Frontaliers

Pas de date limite au télétravail pour les Français



Le télétravail sans limite fiscale se poursuit jusqu’à nouvel ordre pour les frontaliers français et allemands. (Photo: Shutterstock)

Le télétravail sans limite fiscale se poursuit jusqu’à nouvel ordre pour les frontaliers français et allemands. (Photo: Shutterstock)

Alors que le télétravail «illimité» a été prolongé jusqu’à fin août pour les frontaliers belges, les Français et Allemands y ont toujours droit «jusqu’à nouvel ordre». 

Les frontaliers belges pourront travailler depuis chez eux tout l’été, sans être imposés dans leur pays de résidence. L’accord conclu entre le Grand-Duché et la Belgique pour le gel du nombre de jours de télétravail devait s’arrêter le 30 juin, mais a finalement été prolongé jusqu’au 31 août .

Qu’en est-il des autres frontaliers travaillant au Grand-Duché? «Les accords avec la France et l’Allemagne concernant le télétravail pendant l’épidémie actuelle sont valables jusqu’à nouvel ordre», répond le ministère des Finances. Pas de date limite, donc. «La situation est évaluée avec les pays concernés au fur et à mesure afin de déterminer la durée d’application de ces accords», précise le gouvernement. «Tout changement concernant les accords en question sera publié sur les sites internet du ministère ou de l’Administration des contributions directes.»

La question concerne, au total, plus de 200.000 frontaliers  dont la moitié viennent de l’Hexagone. Avant la mise en place de mesures exceptionnelles, ils ne pouvaient pas télétravailler au-delà d’un certain nombre de jours (24 en Belgique, 29 en France et 19 pour l’Allemagne) sans payer d’impôts dans leur pays de résidence.