ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Technologies bancaires

Partenariat entre Degroof Petercam et Telindus Luxembourg



Yvan Pirenne (à gauche) et Gérard Hoffmann (à droite) se félicitent de la qualité de leur coopération. (Photo: Degroof Petercam & Telindus Luxembourg)

Yvan Pirenne (à gauche) et Gérard Hoffmann (à droite) se félicitent de la qualité de leur coopération. (Photo: Degroof Petercam & Telindus Luxembourg)

Degroof Petercam renouvelle son infrastructure digitale, en partenariat avec Proximus et sa filiale Telindus Luxembourg.

C’est une grosse opération qui est arrivée à son terme: fin 2019, le groupe financier Degroof Petercam s’était engagé dans un programme ambitieux de transformation de son environnement numérique, avec adoption du cloud, évolution du parc applicatif, exploitation de la donnée et sécurité au programme. Et il a choisi Proximus, au travers de Telindus, la marque dédiée au marché professionnel de Proximus Luxembourg, pour le renouvellement de son infrastructure informatique en Belgique et au Luxembourg.

Cette opération, qui aura duré 12 mois jour pour jour, s’est déroulée de façon totalement transparente pour les équipes du groupe en Belgique et au Luxembourg, insistent Gérard Hoffmann , CEO de Proximus Luxembourg, et Yvan Pirenne, group CIO Degroof Petercam. Il aura fallu migrer les quatre data centers du groupe bancaire – 2 installés en Belgique, et 2 au Luxembourg –, ce qui représente 1.000 serveurs. Le tout de façon totalement transparente pour les équipes du groupe en Belgique et au Luxembourg. La migration s’est en fait faite en 15 vagues durant 12 week-ends en 2020, en commençant par le Luxembourg.

La pandémie aurait pu compliquer cela. «Heureusement, nos équipes s’étaient rencontrées avant la pandémie. Elles ont pu ainsi créer des liens. Pendant la pandémie, pour la nature de ce travail complexe qui nécessitait beaucoup d’attention et de précision, les personnes ont pu réaliser cela de chez elles, je pense que cela a été moins lourd que si cela avait été en pur présentiel. Mais si des liens n’avaient pas été tissés en amont, je crois que cela aurait été très très compliqué», explique Yvan Pirenne. L’opération aura quand même nécessité 3.000 heures de visioconférences.

Promouvoir le phygital

Degroof Petercam dispose désormais de l’infrastructure pour sa transformation digitale, insiste Yvan Pirenne, pour optimiser ses processus, interagir avec ses clients en combinant physique et digital – «le phygital» – et permettre, via une infrastructure ouverte, de collaborer avec des fournisseurs de services comme, par exemple, des fintech. «Une infrastructure qui répond aux plus hauts standards en matière de sécurité et de résilience, un socle extrêmement solide et robuste en termes de disponibilité, qualité de service et de sécurité.»

Pour Proximus/Telindus Luxembourg, outre une référence prestigieuse de plus, ce partenariat aura permis de tester un tout nouveau modèle de service mis en place au moment de la signature de ce contrat, une «tour de contrôle» orientée service pour piloter nos contrats. «Avant, nous étions organisés de manière plus technique, par technologie. Maintenant, nous sommes plus organisés par client, avec cette couche intermédiaire que j’appelle ‘tour de contrôle’, que nous avons insérée entre les spécialistes techniques et les clients», détaille Gérard Hoffmann.

Gérard Hoffmann et Yvan Pirenne insistent sur la similitude de leurs deux entreprises en matière de taille, de proximité et de management. «On est un client qui compte pour Telindus, on n’est pas un petit client d’un grand acteur du cloud ou du web», ajoute Yvan Pirenne.