POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Saga judiciaire

Le Parquet fait appel contre la relaxe des agents du Srel



André Kemmer (à gauche) et ses deux co-inculpés avaient été acquittés le 25 juin dernier dans l’affaire du Srel. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

André Kemmer (à gauche) et ses deux co-inculpés avaient été acquittés le 25 juin dernier dans l’affaire du Srel. (Photo: Nader Ghavami/Archives Paperjam)

Le Parquet annonce dans un communiqué avoir interjeté appel au pénal contre le jugement dans le cadre de l’affaire du Srel.

Le 25 juin, avec deux mois de retard pour cause de confinement, la 12e chambre du tribunal d’arrondissement de Luxembourg avait acquitté André Kemmer, Marco Mille et Frank Schneider de tous les chefs d’inculpation retenus contre eux dans le cadre de l’affaire dite «du Srel».

Dans un communiqué, le Parquet fait savoir ce jeudi matin qu’il a interjeté appel. Les dates du procès en appel seront communiquées ultérieurement.

Les trois hommes étaient jugés pour leur participation présumée à des écoutes illégales, en 2007, sur l’informaticien et ancien agent du Srel Loris Mariotto, ainsi que pour avoir favorisé le détournement d’un CD crypté qui contiendrait une conversation entre le Grand-Duc Henri et le Premier ministre de l’époque, Jean-Claude Juncker  (CSV), à propos du «Bommeleeër».

Les trois hommes encouraient une peine de prison de cinq ans au maximum, et le procureur d’État adjoint avait requis une amende.