POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Affaire Adidas-Crédit Lyonnais

Le Parquet en appel contre Bernard Tapie



255232.png

À 76 ans, Bernard Tapie devra retourner au combat devant les tribunaux parisiens. (Photo: capture d’écran Youtube/CNews)

Le Parquet de Paris vient de faire appel de la décision du 9 juillet qui avait décidé la relaxe de Bernard Tapie et quatre autres inculpés dans le cas de l’arbitrage Adidas-Crédit Lyonnais.

Blanchi des  accusations d’escroquerie et de complicité  de détournement de biens publics le 9 juillet dernier en ce qui concerne l’arbitrage Adidas-Crédit lyonnais, Bernard Tapie n’en a toujours pas fini avec la justice.

Le Parquet, qui avait requis cinq ans de prison ferme contre lui, vient de faire appel de la décision du tribunal correctionnel de Paris. Cet appel concerne d’ailleurs également les quatre autres prévenus, dont le PDG d’Orange Stéphane Richard, également relaxé la semaine dernière.

Un arbitrage truqué?

Le Parquet de Paris maintient que l’homme d’affaires, atteint d’un double cancer, a truqué l’arbitrage, ce qui lui avait permis de récupérer une somme de 404 millions d’euros. Une somme qu’il a d’ailleurs dû rendre suite à une décision du tribunal civil.

Dans son jugement, le tribunal correctionnel de Paris avait estimé ne pas avoir de preuves suffisantes de l’escroquerie présumée pour condamner l’un des cinq prévenus.

Rappelons que l’actuelle directrice générale du FMI et future patronne de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, avait aussi été condamnée pour négligence par la Cour de justice de la République. Ministre de l’Économie à l’époque de l’arbitrage, elle avait validé la décision de dédommager Bernard Tapie, qui estimait avoir été grugé par le Crédit Lyonnais. Stéphane Richard était alors son chef de cabinet.