POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

un vote décisif

Le Parlement britannique donne son feu vert au Brexit



Boris Johnson a vu l’accord qu’il avait négocié confortablement approuvé par le Parlement. (Phorto: Shutterstock)

Boris Johnson a vu l’accord qu’il avait négocié confortablement approuvé par le Parlement. (Phorto: Shutterstock)

Le Parlement britannique a approuvé jeudi soir l’accord de Brexit tel qu’obtenu par Boris Johnson en octobre dernier. Le 31 janvier prochain, le Royaume-Uni quittera l’Union européenne.

C’est maintenant une certitude: le 31 janvier prochain, le Royaume-Uni ne fera plus partie de l’Union européenne. Le Parlement britannique a en effet largement approuvé (330 voix pour, 231 contre) l’accord de Brexit obtenu par le Premier ministre britannique Boris Johnson à l’automne.

Cette décision doit encore être approuvée par la Chambre des Lords, qui peut amender le texte. Mais les jeux sont faits puisqu’en cas de désaccord, c'est le Parlement qui aura le dernier mot. Restera à la reine à promulguer le texte.

Régler les relations futures

Comme prévu, le Royaume-Uni quittera donc l’Union européenne à la fin de ce mois, en bon ordre. Des négociations vont en effet maintenant débuter entre les deux parties afin de régler les détails de leur relation future et le devenir des 600 traités internationaux qui existent entre les îles et les pays du continent.

Cette période de transition, au cours de laquelle le Royaume-Uni continuera à appliquer les règles européennes,  doit durer jusqu’à la fin de l’année. Signe que les débats seront âpres, Ursula von der Leyen a d’ores et déjà indiqué que ce laps de temps lui semblait bien court . Tandis que Boris Johnson a pour sa part confirmé son intention de respecter ce délai et que son pays bénéficie de sa totale indépendance fin 2020.