ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

60 ans d’activités

De Paris à Dakar, Luxair mise sur la diversification



Luxair applique, depuis quelques années, une stratégie de diversification de l’offre avec des liaisons ponctuelles, mais vers davantage de destinations. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Luxair applique, depuis quelques années, une stratégie de diversification de l’offre avec des liaisons ponctuelles, mais vers davantage de destinations. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

60 ans après le vol inaugural de Luxair vers Paris, la compagnie aérienne entend multiplier ses destinations pour mieux rebondir après la crise sanitaire du Covid-19.

Il y a 60 ans décollait le premier vol de la compagnie Luxair à destination de Paris. Aujourd’hui encore, la Ville Lumière reste desservie par la compagnie aérienne luxembourgeoise, et cela malgré l’existence, depuis 2007,  d’une liaison TGV entre les deux capitales .

Trois rotations quotidiennes sont assurées «principalement pour des vols de correspondance», précise la compagnie aérienne. Celle-ci dessert, non plus Le Bourget comme à ses débuts, mais le hub de Roissy Charles de Gaulle en un peu plus d’une heure de vol.

Plus de destinations, plus de concurrence

De trois destinations à ses débuts en 1962, Luxair en affiche aujourd’hui 88, soit trois de plus qu’en 2021 et 23 de plus qu’en 2019. Dernière en date, la ville de Dakar, au Sénégal, s’est ajoutée à la feuille de route de la compagnie pour les mois d’avril et de mai prochains.

Après Ras Al-Khaimah en 2018 et Dubaï en 2021, cette nouvelle destination extraeuropéenne illustre la stratégie présentée au printemps 2020 par Gilles Feith , CEO de la compagnie, qui expliquait alors son souhait de «stimuler la demande et d’adapter l’offre. Cela consiste à prendre la situation en tant qu’avantage pour voler vers de nouvelles destinations» .

Quant à ce 60e anniversaire de ses opérations, la compagnie le qualifie de «cap symbolique», qui plus est en pleine période de relance post-Covid.

Historiquement dédiée aux destinations d’affaires, Luxair a progressivement étendu son activité avec l’introduction, dès 1964, des destinations estivales que sont Nice et Palma de Majorque.

Son tour-opérateur LuxairTours affichait, pour 2021, un trio de tête des destinations les plus prisées composé des îles Canaries, des Baléares et du Portugal. Quant à la compagnie Luxair, elle a principalement relié Luxembourg à Porto, à Vienne, à Lisbonne, à Londres et à Paris.

Mais l’environnement évolue: l’aéroport de Luxembourg accueille aujourd’hui 14 autres compagnies aériennes dont les opérateurs à bas coûts EasyJet  (depuis 2012), Ryanair (depuis 2016) et Volotea (depuis 2017). Le tableau des départs s’est étoffé avec 110 destinations, selon Lux-Airport, exploitant des lieux.

Luxair garde pignon sur rue au Findel

Ceux-ci restent le hub de Luxair puisque la compagnie aérienne trône majoritairement sur le tableau des départs et, qui plus est, ses filiales y sont fort actives. LuxairServices, par exemple, est l’unique prestataire de services aéroportuaires au Findel. L’entité veille à la manutention des bagages, l’assistance aux passagers, la maintenance des avions, et sa division Catering prépare les repas servis à bord.

«Après deux années de situation Covid particulièrement impactantes, Luxair voit aujourd’hui se dessiner un avenir meilleur et enregistre une hausse des réservations, notamment du côté de son tour-opérateur, annonçant une année prometteuse», souligne la compagnie. Celle-ci dévoilera son rapport annuel 2021 en mai prochain.