COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Management

Influence

Paperjam Top 100: le classement 2020, de 61 à 70



Le nouveau numéro du magazine Paperjam est consacré à l’édition 2020 du Paperjam Top 100, le classement bisannuel des décideurs économiques d’influence au Luxembourg. Nous vous proposons de découvrir les personnalités classées entre les positions 61 et 70.

61 – Yves Elsen

Yves Elsen (62 ans) est le managing partner depuis 2004 de Hitec Luxem­bourg, une société techno­logique active dans différents secteurs , dont le management du trafic routier et des systèmes satellitaires. Investi dans différentes causes sociétales, il fut le prési­dent du FNR entre 2010 et 2016, avant d’être nom­mé, en juillet de la même année, à la présidence du conseil de gouvernance de l’Université du Luxembourg .

62 – Benji Kontz

Sur deux ou quatre roues, il conduit le groupe familial depuis 2011, lorsqu’il a repris – à l’âge de 30 ans – le poste de CEO du groupe Arnold Kontz. Poursuivant la lignée d’entre­preneurs qui l’ont précédé, Benji Kontz (40 ans) a reposi­tionné l’entreprise autour de marques exclusives comme Aston Martin, Jaguar, Land Rover et Lotus, après un long chapitre avec BMW.

En juillet dernier, Benji Kontz a annoncé le rachat d’une entreprise en province de Luxembourg, «une très belle opportunité pour, d’un côté, consolider notre collaboration avec Jaguar Land Rover sur un marché adjacent au Luxembourg, et de l’autre côté, représenter désormais avec Kia une marque complémentaire avec une gamme très intéressante de modèles et un excellent potentiel de développement», déclarait-il à cette occasion. Début mars, le groupe (qui emploie quelque 230 personnes) regagnait le quartier Gare à Luxembourg-ville qui l’avait vu naître, avec l’ouverture des Cycles Arnold Kontz. «Nous pouvons encore plus apporter de passion au travers des cycles, les gens viennent ici véritablement pour Arnold Kontz plus que pour des marques de voiture», a-t-il pointé lors d’une interview avec Paperjam.

63 – Patrick Hansen

Il peut se targuer d’avoir donné naissance à un champion mondial luxembourgeois dans le secteur de l’aviation privée. CEO de Luxaviation depuis 10 ans, Patrick Hansen (48 ans) a développé tout un univers autour de cette marque. Il est aussi le cofondateur et associé des sociétés d’investissement Saphir Capital Partners et Edison Capital Partners. Il est enfin président de European Capital Partners, société de gestion de fonds.

64 – Tom Wirion

Son passé d’avocat avoué du Barreau de Luxem­bourg (entre 1994 et 1999) l’aide à plaider la cause des artisans en tant que directeur général de la Chambre des métiers, où il est rentré en tant que conseiller juridique en 1999 pour en devenir le directeur général en février 2014, après avoir gravi plusieurs échelons. Tom Wirion (51 ans) est également membre du CES et du comité exécutif de l’UEL. Et siège au conseil d’administration de la SNCI.

65 – Denise Voss

Présidente de l’Alfi entre 2015 et 2019 , Denise Voss (62 ans) a travaillé dans l’industrie financière depuis 1990, jusqu’à quitter, en mars dernier, Franklin Templeton, où elle était conducting officer à Luxembourg. Elle préside depuis 2019 une autre association capitale pour le futur de la Place: l’agence de label­lisation Luxflag , active dans le champ de la finan­ce responsable et durable. Elle est égale­ment prési­­dente de la plate­forme d’éducation des investisseurs de l’Efama.

66 – Gérard Hoffmann

Il fait partie des incon­tournables du secteur ICT. Président honoraire d’ICT Luxembourg, intervenant dans des dossiers im­por­tants pour le dévelop­pement du secteur, Gérard Hoffmann (57 ans) fait jouer son expérience depuis 2002 à la tête de Telindus. Depuis janvier 2019, il est le CEO de Proximus Luxembourg, qui regroupe les activités de Telindus et de Tango.

67 – Keith O’Donnell

Avec une poignée d’associés – dont Norbert Becker –, Keith O’Donnell (52 ans) a fait d’Atoz (dont il est le managing partner) une marque reconnue dans son expertise: la fiscalité. Il s’inté­resse aussi au dévelop­pement économique et sociétal du pays en contribuant régu­lièrement à des réflexions et des enquêtes d’opinion con­duites à l’initiative du cabinet.

68 – Morgan Gromy

Fan de sports de glisse, il a dû slalomer pour contourner les difficultés d’une crise qui mal­mène le secteur de l’événementiel. CEO de Luxexpo The Box, Morgan Gromy a intégré la structure d’organisation et d’accueil d’événements du Kirchberg en 2003. De fil en aiguille, il en est devenu le chief operating officer en 2008, pilotant les équipes Marketing, Communication, Techniques, Administration des ventes, Ventes et Gestion des projets. Avant de devenir le CEO en 2018. Un poste qui lui a permis de conduire le rebranding de l’infrastructure.

Depuis le début de la crise, il a œuvré pour repenser l’utilité et l’utilisation de Luxexpo The Box dans un monde Covid et post-Covid. Une chose est certaine: le site restera «un site de rencontres», résumait-il dans une interview accordée à Paperjam en juin dernier. «Avant la crise, la notion de plaisir tirée de la venue à un événe­ment était très importante. Il faudra conserver un niveau de plaisir élevé, mais probablement différemment. Les thèmes abordés seront proba­blement aussi différents. Mais nous attirerons les gens avec du contenu fort, puissant et adapté.»

Et d’entrevoir une accélération de la forme hybride des événements. «On a souvent voulu opposer l’online et l’offline, mais les deux sont interconnectés. En utilisant à nouveau l’image d’un site de rencontres, la connexion en ligne est sacralisée au moment de la rencon­tre réelle», déclare celui qui a été nommé administrateur délégué lors de l’assemblée générale qui s’est tenue au cœur de la crise.

Un signal de confiance.

69 – Vincent Bechet

Managing director d’Inowai depuis septembre 2006, Vincent Bechet (56 ans) fait partie des personnalités influentes au sein du secteur immobilier. Son expé­rience d’entrepreneur l’amène aussi à prendre position sur l’évolution économique du pays, son aménagement du territoire et sa mobilité par exemple. Il n’hésite pas non plus à provoquer le débat en ques­tion­nant le sacrifice de la jeune génération et de nom­breux emplois durant la crise actuelle.

70 – Fabrice Croiseaux

Du monde bancaire chez BGL à l’intérêt porté à la blockchain, Fabrice Croiseaux (51 ans) mise sur les technologies de pointe au service de l’économie luxem­bour­geoise. CEO d’Intech, il pré­side le conseil d’administra­tion d’Infra­chain, est adminis­trateur de Earth­lab, administrateur indé­pen­dant de la société Ease, adminis­tra­teur de Tokeny, admi­nis­trateur de Telecom Nancy et respon­sable du groupe de travail block­chain de la Fédé­ration des tiers de confiance du numérique à Paris.

L’intégralité du classement du Paperjam Top 100, les biographies des lauréats et les interviews des 10 premiers sont à découvrir dans le magazine Paperjam, disponible en kiosque depuis le jeudi 17 décembre.