COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Digest

Paperjam Express: ce qu’il faut retenir ce jeudi



Paperjam Express, c’est une sélection des informations à absolument retenir de cette journée.  (Photo: Maison Moderne)

Paperjam Express, c’est une sélection des informations à absolument retenir de cette journée.  (Photo: Maison Moderne)

Chaque jour, Paperjam vous propose une sélection des informations les plus importantes et pertinentes de la journée, déclinées sous forme de résumés. À lire, mais aussi à écouter, et à approfondir sur le site paperjam.lu.

Les manifestations limitées de la place de l’Europe au Glacis

Lydie Polfer (DP), bourgmestre de la Ville de Luxembourg, et  Henri Kox (déi Gréng), ministre de la Sécurité intérieure, ne veulent plus assister à des débordements comme  ceux du week-end dernier dans la capitale . Le ministre a donc présenté plusieurs mesures fortes. La première étant un «zonage» des manifestations. Les personnes voulant manifester ce week-end devront le faire entre la place de l’Europe et le parking du Glacis. 

Ensuite, la police grand-ducale, qui pourra compter sur des renforts de France et de Belgique, pourra effectuer des contrôles d’identité. La police pourra également procéder à des détentions préventives.

Le centre-ville devrait donc rester accessible et attractif pour les personnes souhaitant faire des achats ou encore passer de bons moments dans les marchés de Noël de la capitale. 

Frank Engel et six membres du CSV acquittés

Le tribunal correctionnel de Luxembourg a acquitté, ce jeudi matin, Frank Engel, ancien président du CSV, et six autres membres du parti dans le cadre de l’affaire CSV Frëndeskrees. 

Pour rappel, le Parquet reprochait à Frank Engel d’avoir bénéficié d’un emploi fictif auprès de l’asbl CSV Frëndeskrees, ceci avec la complaisance de  Félix Eischen , ancien secrétaire général du parti, et d’André Martins, trésorier de l’asbl. Stéphanie Weydert , Elisabeth Margue , Georges Pierret – membre de l’asbl CSV Frëndeskrees – et Georges Heirendt – ancien trésorier général du parti – avaient aussi été renvoyés devant le tribunal. 

Frank Engel, qui a toujours nié toute escroquerie, pourrait maintenant poursuivre ceux qui l’ont attaqué pour dénonciation calomnieuse.

Le Conseil d’État marque son accord avec les nouvelles restrictions

Les nouvelles restrictions,  annoncées le 29 novembre dernier , ont de fortes chances d’aboutir. Le Conseil d’État a rendu, ce mercredi 8 décembre, un avis favorable sur les modifications prévues de la loi Covid.

Sur le passage d’un CovidCheck 3G à 2G, il précise que le régime «ne constitue pas une ingérence disproportionnée dans les libertés individuelles, notamment en ce que l’intrusion dans la sphère privée se limite à conditionner l’accès à des activités de loisir, donc ni essentielles ni appartenant à la sphère des droits fondamentaux». La santé publique pesant plus dans la balance, «eu égard aux risques avérés posés par la pandémie de Covid-19».

Le Conseil d’État valide également l’obligation pour l’exploitant d’un établissement sous CovidCheck de vérifier l’identité de ses clients. Il précise simplement que la notion de pièce d’identité ne concerne pas seulement carte et passeport, mais aussi d’autres documents officiels, comme un permis de conduire ou une carte d’étudiant avec photographie.