COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Digest

Paperjam Express: ce qu’il faut retenir ce lundi



Paperjam Express, c’est une sélection des informations à absolument retenir de cette journée. (Photo: Maison Moderne)

Paperjam Express, c’est une sélection des informations à absolument retenir de cette journée. (Photo: Maison Moderne)

Chaque jour, Paperjam vous propose une sélection des informations les plus importantes et pertinentes de la journée, déclinées sous forme de résumés. À lire, mais aussi à écouter, et à approfondir sur le site paperjam.lu.

CovidCheck au travail: ce que dit le projet de loi

Le projet de loi dit peu de choses sur le CovidCheck au travail. Le gouvernement a annoncé vendredi dernier la possibilité pour les employeurs de l’instaurer, laissant de nombreuses questions en suspens, sur les sanctions possibles ou encore le financement des tests pour les salariés non vaccinés. Il a depuis déposé le texte du projet de loi Covid à la Chambre, qui devra être débattu et voté lundi 18 octobre.

La question du CovidCheck en entreprise n’est résumée qu’en quelques lignes: «Tout chef d’entreprise ou tout chef d’administration peut décider de placer l’ensemble ou une partie seulement de son entreprise ou de son administration sous le régime CovidCheck, tel que défini à l’article 1er, point 27°, de la présente loi, et ce afin de protéger la sécurité et la santé des travailleurs concernés. Dans ce cas, les travailleurs concernés sont obligés de présenter un certificat tel que visé aux articles 3bis, 3ter ou 3quater.»

Renvoyant la responsabilité des modalités pratiques dans le camp des employeurs. Elles pourraient aussi être précisées lors des discussions autour de cette loi. Elle ne serait d’application que le 1er novembre, pour leur laisser le temps de s’organiser.

Luxair et ArcelorMittal favorables au CovidCheck

Si la possibilité d’un CovidCheck au travail est votée, les entreprises luxembourgeoises comptent-elles l’utiliser? Oui, pour certaines, comme Luxair. «Nous avons décidé d’organiser les réunions, la cantine et les formations sous régime CovidCheck», explique son CEO, Gilles Feith . Il songe aussi, «plus tard, à appliquer cela dans les bâtiments». Les salariés ne souhaitant pas se faire vacciner devraient payer leur test et ceux refusant simplement le CovidCheck n’auraient «pas accès» au lieu sous ce régime. ArcelorMittal se dit également «d’accord sur le principe d’effectuer un CovidCheck en entreprise, dès lors que le règlement général sur la protection des données pourra être respecté». Ceux refusant le CovidCheck devraient simplement «garder le masque dans l’ensemble de l’entreprise». D’autres entreprises étudient encore la question ou attendent le vote du texte de loi, comme Post, les CFL ou Cactus.

Les syndicats dénoncent une mise à l’écart sur le climat

Le ministère de l’Environnement a invité plusieurs acteurs de la société luxembourgeoise à participer à sa plateforme pour l’action climat et la transition énergétique. Elle a pour but de structurer le dialogue au niveau national afin d’avancer sur les priorités en matière d’investissements vers une économie bas carbone et en même temps empêcher que cette transition entraîne de nouvelles fractures sociales et s’accompagne de pertes d’emploi massives. Se trouvaient autour de la table trois représentants du gouvernement, trois des communes, sept des employeurs, deux de la Chambre des salariés, trois des ONG affiliées à Votum Klima, un de Youth for Climate et un de la Conférence nationale des élèves. Mais aucun représentant des syndicats nationaux. Ce que CGFP, LCGB et OGBL prennent comme un affront . Le ministère de l’Environnement se défend, soulignant que d’autres rencontres devraient avoir lieu.

Mais aussi…

Le Nobel d’économie récompense des chercheurs sur le marché du travail

David Card, Joshua D. Angrist et Guido W. Imbens viennent de remporter le dernier Nobel 2021, celui d’économie. Ces trois chercheurs d’universités américaines ont fait des travaux sur le marché du travail. Le premier s’est concentré sur les effets du salaire minimum, de l’immigration et de l’éducation sur le marché du travail. Les deux autres ont démontré comment des conclusions sur les causes et les effets peuvent être tirées d’expériences naturelles.