POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

Un panel d’experts devra se prononcer sur la vaccination obligatoire



Le Premier ministre lance formellement la réflexion sur la question de l’obligation vaccinale.  (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

Le Premier ministre lance formellement la réflexion sur la question de l’obligation vaccinale.  (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

Le gouvernement, réuni en conseil vendredi dernier, a mandaté un groupe d’experts indépendants pour questionner la nécessité de la vaccination obligatoire au Luxembourg. Un questionnaire sera envoyé à tous les acteurs concernés pour connaître l’opinion publique sur ce sujet.

Le 27 décembre,  Xavier Bettel (DP) avait formulé  une demande d’organisation d’un débat consultatif sur le thème de l’obligation vaccinale. Mais le gouvernement n’attend pas la tenue de ce débat à la Chambre des députés. Et il a, en ce sens, abordé la question ce vendredi, lors de sa réunion en conseil. «Nous avons besoin d’une réponse à cette question. Une réponse basée sur des faits», a ainsi expliqué le Premier ministre dans un tweet.

Du conseil de gouvernement, il ressort une décision majeure: un groupe d’experts indépendants sera chargé d’apporter un point de vue scientifique sur la nécessité d’une vaccination obligatoire pour mettre fin à la pandémie.

Ce panel sera constitué, indique le gouvernement par voie de communiqué ce vendredi après-midi, du Dr Vic Arendt (Service national des maladies infectieuses), du Prof. Claude Muller (Luxembourg Institute of Health), du Dr Gérard Schockmel (médecin spécialiste en maladies infectieuses aux Hôpitaux Robert Schuman), du Dr Thérèse Staub (Service national des maladies infectieuses) et du Prof. Paul Wilmes (Luxembourg Centre for Systems Biomedicine à l’Uni).

Un catalogue de questions, en cours d’élaboration, sera également envoyé à «tous les acteurs concernés», a souligné Xavier Bettel dans un tweet. «Il sera adressé aux experts et acteurs impliqués de la société afin d’intégrer les apports d’un débat public éclairé dans la préparation du débat de consultation à la Chambre des Députés», précise le communiqué du ministère d’État.

Les contributions recueillies serviront de base à un débat au Parlement. «L’objectif est de trouver une solution adaptée et qui rencontre un large consensus social et politique ici au Luxembourg», indique le chef du gouvernement sur Twitter.

La propagation du variant Omicron, qui gagne du terrain selon les dernières analyses du LNS, et l’augmentation du nombre de cas positifs au cours des dernières semaines ont incité le gouvernement à étudier l’option d’un vaccin obligatoire.

Cet article est en partie traduit depuis Delano